Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
‘Guerre’ au Maroc des taux de croissance prévisionnels : Le HCP tempère
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » ‘Guerre’ au Maroc des taux de croissance prévisionnels : Le HCP tempère

‘Guerre’ au Maroc des taux de croissance prévisionnels : Le HCP tempère

Par: le vendredi, janvier 31, 2014

« Je dis à mon ami, Ahmed Lahlimi, haut commissaire au plan, vous faites mal à votre pays, vous le discréditez à l’international et auprès des institutions financières mondiales ».

6283498-9475643

Ainsi, s’été écrié mardi dernier, sur le plateau du talkshow politique de la chaîne Al Oula, ‘Qadaya Wa Araa’, le ministre des affaires générales et de la gouvernance Mohamed El Ouafa, lorsque était venu le débat, autour la ‘guerre’ éclatée au Maroc, des taux de croissance prévisionnels pour l’année 2014, mettant en opposition, le gouvernement, le HCP, Bank Al Maghrib et d’autres institutions de gouvernances, nationale, civiles ou internationales.

Alors que le gouvernement Benkirane faisait en effet prédiction d’une croissance du PIB en 2014, de prés de 4%, le HCP été allé l’effondrer à 2.4%.

L’amertume exprimée en direct à la télévision du ministre El Ouafa, semble avoir eu écho auprès du haut commissaire au plan, qui semble t il, a tempéré ses propos sur l’économie nationale.

Ainsi, rapporte l’agence MAP, le Haut-commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, a indiqué, jeudi à Rabat que les orientations de l’économie marocaine sont “extrêmement prometteuses” et sont considérées comme telles par tous les organisations et les partenaires du Maroc.

Rassurant s’est il voulu, il a dit : “Le Maroc est doté d’une économie musclée et connait des réformes et des investissements importants dans des secteurs prometteurs … Il faut aujourd’hui que nous fassions les réformes de structures et les ajustements macroéconomiques qu’il faut, pour que notre cadre macroéconomique soit au niveau de la compétitivité future à laquelle aspire le Maroc”.

Lahlimi, participant à une rencontre dédiée à la présentation et la discussion des outils méthodologiques employés par le HCP dans l’élaboration des prévisions et dans l’analyse économique et de conjoncture, a, en outre, fait savoir que « le Royaume fait face à un problème de gestion macroéconomique dans l’attente de la réalisation de réformes qui régissent le budget de l’Etat et la politique monétaire du pays ».

Il a également qualifié de faible l’écart enregistré entre les prévisions du HCP et celles du ministère de l’Economie et des finances, en l’imputant principalement à la différence qui existe entre la prévision de croissance économique du HCP maintenue à 4,4 pc pour l’exercice 2013, et celle de la loi de finances qui prévoit 4,8 pc.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,