Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
37,91% de bachelier au Maroc a pu réussir
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » 37,91% de bachelier au Maroc a pu réussir

37,91% de bachelier au Maroc a pu réussir

Par: le jeudi, juin 27, 2013

Au vu des chiffres, la cuvée 2013 est la pire depuis une quinzaine d’années. Un peu plus du tiers des candidats au baccalauréat a pu réussir.

Personne ne peut compter ce mercredi 26 juin 2013 sur Atika, la responsable des archives et photothèque dans un groupe de presse à Casablanca. Mais personne ne peut lui jeter la pierre. Au contraire. C’est que vers dix heures sept minutes, elle a pu accéder au site du ministère de l’Education nationale pour avoir la confirmation. Son fils ainé a eu son bac. Avec une bonne moyenne.  Elle n’a pas pu retenir son émotion et un you you strident a été lâché. Ses collègues et les responsables de l’administration viennent la féliciter.

Comme Atika, il y en a 146.979 hommes et femmes qui ont vu leur enfant décrocher le bac, session juin 2013. 146.979 étant le nombre de nouveaux bacheliers, selon les chiffres du ministère de l’Education nationale publiés en fin de matinée ce jour là. Soit un taux de 37,91% sur le nombre total des candidats, arrêté cette année 2012/2013 à 484780.
Pas loin du lycée Mohammed V, à Casablanca, le jardin Merdoukh connaît une affluence record.
Mais ce sont les recalés qui sont majoritaires. Seuls ou en petits groupes, les élèves sont comme sonnés. « Je ne comprends pas pourquoi le ministre, au lieu d’agir pour favoriser un climat serein à la fois pour les candidats que pour les enseignants, il a tout fait pour électrifier la situation en mettant en avant les problèmes de la triche. Nous avons été déstabilisés. Et puis, comment a –t-on pu terminer les programmes de l’année? C’est à cela que les responsables devaient s’atteler… », explique une élève, section scientifique, les yeux en larmes.
Non loin, un parent d’élève console son fils qui doit passer la deuxième session, prévue du 9 au 11 juillet 2013. « Mon fils n’a jamais raté ses examens. Je n’arrive pas à penser qu’il a échoué cette année. J’espère que la session de rattrapage sera bénéfique pour lui. Mais quand je vois que c’est  à peine 37% qui ont réussi, je me dis qu’il y a un problème », nous explique-t-il.
En effet, les résultats de 2013 sont les pires au niveau du taux de réussite depuis une quinzaine d’années. Elle a été marquée par la guerre déclarée par le ministre Mohamed El Ouafa à la triche.
Des communiqués ont été diffusés chaque jour pour informer le public sur les conditions du déroulement des examens et sur les cas de triche interceptés. « C’est vrai que moi, personnellement, je n’aime pas la triche, mais avec des professeurs parfois en grève, d’autres absents… et un programme trop chargé, comment voulez-vous que l’on assimile tout cela ? J’ai raté mon bac déjà au début de l’année quand je ne m’intéressais pas vraiment aux cours. Maintenant, j’attends la session de juillet en espérant avoir plus de chance… Mon professeur d’arabe me disait souvent que le bac se prépare des années auparavant, je ne l’ai compris que ce matin quand j’ai vu le résultat », raconte Hamid, élève au lycée El Ouaha à Casablanca.resultats-bac-_mp
Côté chiffres, les meilleurs taux de réussites ont été observés chez les scientifiques (45,91%), plutôt que des littéraires (27,82%). Les candidats libres ont moins réussi (13,39%) que les autres (46,6%). A noter que 175.904 candidats pourront retenter leur chance à l’occasion des sessions de rattrapage. Leurs résultats seront attendus pour une semaine plus tard, le jeudi 18 juillet 2013.
source: Menara
Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,