Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
3è festival de Tétouan  » voix de femmes « : musique, tradition orale, savoir faire et art de vivre
Actualités du Maroc » Culture » 3è festival de Tétouan  » voix de femmes « : musique, tradition orale, savoir faire et art de vivre

3è festival de Tétouan  » voix de femmes « : musique, tradition orale, savoir faire et art de vivre

Par: le dimanche, juillet 4, 2010

Plus immaculée que jamais, la ville de Tétouan, s’est parée de ses plus beaux atours pour fêter la troisième édition de son festival désormais célèbre,  » voix de femmes « , qui se tient du 1er au 3 juillet, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

voix de femmesPlacé sous le signe de l’interculturalité, le festival qui accueille cette année les pays de l’espace ibérique, se veut prometteur des valeurs de partage de tolérance et d’ouverture.

Pour sa troisième édition le festival ambitionne à travers des actions ciblées de promouvoir le rôle de la femme, vecteur de l’identité culturelle de la ville et de l’identité marocaine dans des domaines aussi divers que variés tel que la tradition orale, le savoir faire et l’art de vivre.

Cette manifestation a également pour objectif d’œuvrer en faveur de la promotion de l’art au féminin à travers toutes ses formes d’expression.

Pour que vive la culture et pour le plaisir de l’émotion partagée, l’édition 2O10 a offert à son public un bouquet d’interprètes venant d’horizons divers, des instants magiques et de nombreux temps forts, ponctués par les voix suaves et féminines de chanteuses prestigieuses de la scène nationale et internationale .

Une programmation artistique, inventive et avant-gardiste, comprenant des voix marocaines, arabes, espagnoles, portugaises et capverdiennes. Des artistes réunies pour l’amour de la musique et pour fêter la femme se sont produits sur des scènes de choix sous le ciel, tantôt étoilé, tantôt orageux, de la ville de Tétouan.

L’ors de cette édition, le public tétouanais a eu l’occasion d’apprécier la voix unique de Tania Maria, chanteuse, pianiste et compositrice brésilienne, admirer le talent de la chanteuse espagnole, Pastora Soler, mélangeant dans ses compositions la copla et le flamenco à la musique électronique et pop, danser avec Barbarita Ysubamboli, groupe qui réunit la chanteuse Madrilène, Barbara Monero, et le tromboniste guitariste Français Stephane Bezier.

Il a également vécu des moments intenses avec Ojos de Brujos qui concilie le flamenco avec d’autres styles musicaux, Ferdaous et sa voix bouleversante. Ces moments magiques ont été rehaussés par les interprétations, de Leila Berrak et Safae qui ont enchanté le public par leurs prestations d’une haute facteur? avant de céder la place à la célèbre chanteuse libanaise Nawal Zoghbi.

Le festival, qui a pour vocation l’échange, le partage et la promotion des talents marocains résidents à l’étranger, a offert aux amoureux de la peinture une exposition d’art plastique proposée par Meriem Mezgueldi, talentueuse artiste-peintre marocaine résidente à Dijon.

L’artiste mêle l’art figuratif et l’art d’expression et propose à travers ses œuvres sa vision du monde, ses origines et son attachement à son pays, le Maroc.

L’art du costume était également au rendez-vous, dans le lieu enchanteur  » Dar Assanie « , grâce au défilé, haut en couleur et en lumière, de la styliste de renom Najia Abbadi.

Et pour finir, il est impossible de parler de l’art tétouanais sans mentionner l’art culinaire des femmes de la  » colombe blanche  » à l’honneur également de cette 2ème journée.

Outre la programmation artistique, le festival  » voix de femmes  » se veut porteur d’une dimension solidaire envers les femmes défavorisées ainsi qu’un vecteur de développement socioculturel.

Une campagne intitulée opération  » santé pour tous « , nouveauté de cette année, a promulgué des soins et des consultations gratuites à 1000 femmes et enfants issus des quartiers défavorisés de Tétouan.

Cette campagne est organisée en étroite collaboration entre l’association marocaine pour la protection de l’enfant orphelin et l’association organisatrice  » voix de femmes « .

Sur le marché « au fil du temps  » une vingtaine de coopératives exposent des produits du terroir des produits naturels et des merveilles artisanales au pied de la muraille mythique de Bab al Oqla où des tentes d’une blancheur immaculées abritent une vingtaine de stands aux étalages divers et à l’instar de chaque année des prix, sous forme de soutien financé, ont été décernés à 5 coopératives exposantes.

Toujours dans l’esprit de fêter la femme, le festival a honoré cette année trois « femmes d’exception », il s’agit de Mme Zineb Baraka, ancienne résistante, et Mme Fatima Sadi, première femme à avoir dirigé le conseil municipale d’al Hoceima et Mme Mériame Mezgueldi, artiste-peintre, qui expose, à cette occasion, ses œuvres pour la première fois au Maroc.

Cette édition est, par ailleurs, marquée par une exposition vente du livre  » écriture de lumière « de la photographe portugaise Margarida Martin, dont les bénéfices seront entièrement reversés à la ligue marocaine pour la protection de l’enfance.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,