Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
40 algériens ont été enlevés vers le nord Mali
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » 40 algériens ont été enlevés vers le nord Mali

40 algériens ont été enlevés vers le nord Mali

Par: le lundi, août 26, 2013

Un sécuritaire algérien a accusé le ministre de l’intérieur de son pays Daho Ould Kablia, de mensonge, lorsqu’il niait l’implication de mains étrangères dans la guerre arabo-touareg, éclatée dans le sud algérien à Borj Badji Mokhtar.

5794333-8638396

Ali Zaoui, se présentant comme expert sécuritaire algérien, a indiqué que 40 algériens avaient été enlevés et déportés vers le nord Mali, durant les combats sanglants ayant opposé, Brébiche, tribu arabe proche du Polisario, et la tribu touareg Andynane.

La libération de cette 40aine d’otages, a nécessité l’intervention de médiateurs tribaux en Algérie et au nord-Mali, qui après amples efforts, ont réussi l’obtention de leur libération, a rapporté Ali Zaoui.

Selon lui, dés l’arrivée de ces 40 otages libérés, sur le sol algérien, les services de sécurité algériens, les ont quadrillé et ramené chez eux, sous grand silence, afin de cacher la vérité sur leur enlèvement, indique Zaoui, qui a expliqué que cet événement démontre le flagrant mensonge du régime, commis par son ministre de l’intérieur Daho Ould Kablia, lorsque celui-ci affirmait que point de mains étrangères n’était impliquée dans cette guerre civile qui a éclaté dans le sud algérien.

«C’est ce même Ould Kablia qui mentait aux algériens et au monde entier, lorsqu’il avait affirmé que l’attaque d’In Amenas, était perpétré par seuls des terroristes algériens, avant que le monde ne découvrent que les assaillants étaient aussi des tunisiens, libyens, égyptiens et mêmes des canadiens» a rappelé Ali Zaoui, dont les propos ont été rapporté par le quotidien londonien Al Quds Al Arabi.

Ali Zaoui a indiqué que si la guerre civile dans le sud algérien, était comme le ment le régime, une affaire strictement interne, jamais 40 algériens n’auraient pu être enlevés et emmenés sous la menace d’armes, vers un territoire étranger.

L’expert algérien a enfin indiqué que les mensonges du régime, sur les démentis de toutes implications étrangères dans ce conflit sanglant de Borj Badji Mokhtar, ont pour seule finalité de cacher son incapacité à assurer la sécurité interne du pays contre les attaques de milices armées, soient celles installées à l’intérieur du pays ou venues d’outres frontières.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,