Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
8 morts, deux blessés et des dégâts matériels suite aux perturbations climatiques
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » 8 morts, deux blessés et des dégâts matériels suite aux perturbations climatiques

8 morts, deux blessés et des dégâts matériels suite aux perturbations climatiques

Par: le mardi, février 3, 2009

Huit personnes ont trouvé la mort, deux autres ont été blessées et des infrastructures endommagées dans différentes régions du Royaume, suite aux perturbations climatiques que connaît le pays.
Huit personnes ont trouvé la mort, deux autres ont été blessées et des infrastructures endommagées dans différentes régions du Royaume, suite aux perturbations climatiques que connaît le pays. A Marrakech, deux personnes ont trouvé la mort mardi suite à l’effondrement partiel de leur habitation, alors qu’une troisième personne a été grièvement blessée, a indiqué le commandement régional de la protection civile de la ville.
Le drame qui a coûté la vie au père (75 ans) et à sa fille (12 ans) s’est produit vers 06h10 à « Douar Al Fakhara » du quartier « Ain Etti », a ajouté la même source, précisant que la personne blessée (une femme âgée de 49 ans) a été évacuée d’urgence vers l’hô-pital Ibn Toufaïl pour recevoir les soins nécessaires.
A Al Hoceima, quatre personnes ont trouvé la mort suite à l’effondrement d’une maison, dans la nuit de lundi à mardi, dans la commune rurale de Beni Imougzen.
L’effondrement de la maison en pisé, est dû à un éboulement de terrain consécutif aux importantes chutes de neige et aux pluies torrentielles qu’à connues la région, ont indiqué les autorités locales.
Le wali de la région Taza-Al Hoceima-Taounat, gouverneur de la province d’Al Hoceima, Mohamed Mhidia, s’est rendu sur les lieux du sinistre pour s’enquérir de la situation.
D’autre part, à Taroudant, deux personnes d’une même famille ont été tuées dans l’effondrement du toit de leur maison, tô-t mardi matin, dans le village de Arkoumi (Taroudant).
Selon les autorités locales, les victimes, une mère, 36 ans, et son fils âgé de 9 ans, ont été surpris dans leur sommeil par l’effondrement du toit de la chambre, alors qu’un autre enfant de la victime a échappé à une mort certaine.
Les précipitations qu’a connues la région durant ces derniers jours ont été à l’origine de l’effondrement du toit de la maison, a-t-on précisé.
Par ailleurs, une jeune femme a été légèrement blessée dans l’effondrement, dimanche après-midi, d’une partie d’une bâtisse menaçant ruine dans la médina de Fès.
Abritant 18 ménages, la maison, située dans le quartier Wandou était en état de vétusté avancée, ont indiqué les autorités locales, précisant que plusieurs mises en demeure ont été adressées à la propriétaire de la bâtisse de deux étages pour effectuer les réparations nécessaires.
La personne blessée, âgée de 28 ans, a été transportée aux urgences de l’hô-pital Ghassani de Fès pour recevoir les soins nécessaires.
Les importantes chutes de pluie qu’a connues le Royaume ont également causé l’effondrement d’un pont reliant les communes rurales de Bizdad et Sidi Ghanem dans la province d’Essaouira sans faire de victimes.
Le pont construit sur l’oued Bizdad (cercle de Tamanar) sur une longueur de 8m a été mis en service en 1996.
Des routes ont été également coupées à la circulation suite aux fortes précipitations qu’a connues la province ces derniers jours. Il s’agit notamment de la route nationale N.1 reliant El Ghazoua à Ounagha qui a été coupée au niveau de douar Ait Yassine (commune rurale d’Aguerd) à cause des crues de oued Laqsob et de la route provinciale N.2208 reliant les communes rurales de Sidi Jazouli et Meskala qui a été fermée à la circulation en raison des crues de oued Zelten.
Des efforts sont déployés par le ministère du transport et de l’équipement pour la réouverture des routes et le rétablissement de la circulation
A Casablanca, une partie de l’ancien hô-tel  »Lincoln », vétuste et altéré, s’est également effondrée dimanche matin, sans faire de victimes ni de dégâts matériels.
L’hô-tel est fermé et abandonné depuis 1989 suite à l’effondrement du plancher de l’une de ses chambres.
Les autorités locales avaient alors ordonné l’évacuation définitive de l’hô-tel, menaçant ruine, pour que des travaux d’étayage de la façade, classée patrimoine culturel national, soient entrepris.
Le Royaume vit actuellement une vague de perturbations atmosphériques qui sont porteuses de précipitations importantes et accompagnées de vents forts dépassant par endroits les 80 km/heure avec une houle de plus de 8 mètres.
MAP
wana

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , ,