Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Abdelilah Benkirane représente le Maroc au forum mondial de l’eau
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Economie, Environnement » Abdelilah Benkirane représente le Maroc au forum mondial de l’eau

Abdelilah Benkirane représente le Maroc au forum mondial de l’eau

Par: le lundi, mars 12, 2012
La 6ème édition du forum aura à plancher sur des questions récurrentes tels que le stress hydrique, les problèmes sanitaires et d’assainissement et conflits géopolitiques liés aux contrôles des sources hydrauliques.

benkiraneAlors que les organisateurs annonçaient le Roi Mohammed VI comme participant à cette grande messe mondiale de l’eau, lancée pour la première fois à Marrakech en 1997, c’est finalement le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane qui conduira la délégation marocaine faite du ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Fouad Douiri, le Haut commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification, Abdelaâdim El Hafi et le Directeur général de l’Office national de l’eau potable (ONEP ), Ali Fassi-Fihri ; au 6ème forum mondiale de l’eau qui entend pour cette édition être : ‘Le temps des solutions’.

A cet effet, Benkirane a atterrit dimanche soir, à la ville de Marseille, pour prendre part à ce rendez vous diplomatique, se tenant tout les trois ans, dédiée à l’une des denrées les plus rares et aux effets des plus dangereux du monde.

Au côté de nombre de chefs d’Etat et de gouvernement, d’une centaine de ministres et de représentants des Organisations internationales, des Parlements, des collectivités territoriales, des entreprises et des ONG, et de 20000 autres participants venus de 140 pays, Abdelilah Benkirane aura à traiter du devenir d’un monde ou 800.000 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, ou 15% des pays dépendent à 50% d’une eau venue d’États voisins en sus des problèmes en découlant aux niveaux sanitaires, économiques, environnementales et politiques.

L’eau déclarée droit de l’homme par l’ONU en 2010, attise de plus en plus de tensions dans le monde, des conflits potentiels sont de cours au Proche-Orient (entre Israël et ses voisins autour du Jourdain et la nappe de Tibériade), en Asie centrale, en Chine (puisque l’essentiel de son eau provient de la région sécessionniste du Tibet) , dans les bassins du Mékong et du Nil (après que l’Ethiopie ait projeté de construire un barrage qui réduirait la part en eau de la très nombreuse Egypte ), en Amérique latine entre le Brésil et l’Argentine, et même entre les États-Unis et le Canada.

«Si on ne prend pas ce problème à bras-le-corps, cela peut non seulement provoquer des risques transfrontaliers, mais également des problèmes internes» souligne Loïc Fauchon, président du Conseil mondial de l’eau.

Il est à noter que le chef du gouvernement décernera à l’épilogue de la séance inaugurale du Forum aujourd’hui en fin de matinée, le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’eau, assortit d’une somme d’argent de 100000 dollars à l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), basé à Tunis.

Le prix fût crée en 2000 à la mémoire du défunt monarque pour récompenser les meilleures performances dans le monde en matière d’innovation dans les domaines liés à la gestion de l’eau.

Source: eMarrakech

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,