Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Abdessamad ABOULGHALI, président du directoire de luxe radio, repond en avant première aux questions de visamedia.info
Actualités du Maroc » Medias » Abdessamad ABOULGHALI, président du directoire de luxe radio, repond en avant première aux questions de visamedia.info

Abdessamad ABOULGHALI, président du directoire de luxe radio, repond en avant première aux questions de visamedia.info

Par: le lundi, mai 4, 2009

LUXE RADIO, service radiophonique candidat pour l’obtention d’une licence d’exploitation dans le cadre de la deuxième vague de la libéralisation audiovisuelle au Maroc, apprend avec joie et grande satisfaction que le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle a décidé, selon le communiqué de presse de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle à Rabat du 23 Février 2009, de donner suite positive à sa demande.

A l’heure actuelle, on sait peu de choses des promoteurs de Luxe Radio. Qui est derrière ce projet ? Qui le finance ?

Abdessamad ABOULGHALI : Luxe Radio est une structure capitalistique familiale dont mon frère et moi-même sommes les principaux actionnaires. Ce qui permet d’avoir une vision stratégique à long terme basée sur l’expérience, la confiance, la sécurité et la stabilité de l’actionnariat. Notre indépendance, qu’elle soit économique ou stratégique, permet à Luxe Radio de garder le contrôle de ses choix stratégiques et de disposer de la capacité et des ressources pour agir. La station est financée en fonds propres à hauteur de 70%, ce ratio est très important car la prise de décision au sein de Luxe Radio s’exprime à travers une vision inscrite dans la durée. D’autant plus qu’il faut bien se donner les moyens de ses ambitions.

Votre radio doit démarrer la diffusion de ses programmes au mois de septembre prochain. La HACA résume votre concept de la manière suivante : « projet de radio ayant pour thématique l’artisanat et l’artisan marocain ». Comment aller vous procéder pour décliner cette thématique, 24h/24 ?

Abdessamad ABOULGHALI : Le luxe est une symbolique sociale et l’adhésion à un univers culturel. Il contribue à la construction identitaire dans un monde menacé par l’effondrement des valeurs. Les créateurs de mode, les artisans, les artistes ainsi que les détenteurs du savoir-faire manuel nous offrent un prisme culturel de lecture du monde. Je ressens une fierté particulière à mettre la lumière sur le patrimoine artisanal d’exception marocain et de par là, participer à la valorisation de notre capital immatériel. Notre pays regorge de talents exceptionnels et Luxe Radio sera la vitrine de ce qui se fait et se vit de meilleur dans notre pays. Cela dit, même si nous privilégions l’art de vivre marocain, nous accorderons une place non négligeable à l’art de vivre international. Je ne conçois pas que l’on puisse être accepté par les autres si nous ne les acceptons pas nous-mêmes. Je pense qu’il serait dangereux de vouloir cantonner l’art de vivre marocain comme seul valable pour nos auditeurs, nous servirons beaucoup plus le luxe et la création marocaine en les faisant évoluer au sein, parmi et à côté du luxe international, village planétaire oblige. Passion de la création et partage des expériences, c’est cela le crédo de notre programmation.

On suppose que votre équipe est en cours de recrutement. Actuellement, est-il facile de trouver des collaborateurs compétents prêts à se joindre à vous ?

Abdessamad ABOULGHALI : Vous l’avez bien deviné. Il est extrêmement important de trouver les bonnes personnes d’autant plus que, concernant Luxe Radio, les compétences passent aussi par l’adhésion aux valeurs de la marque. Luxe Radio est la radio du goût, de l’élégance et du raffinement. Par conséquent, pour rejoindre nos équipes, il faut être capable de s’approprier notre marque, son identité, sa personnalité ainsi que les divers codes auxquels elle est assujettie lorsqu’elle se manifeste. Aussi par exemple, Luxe Radio ambitionne de faire de l’embellissement un progrès de notre humanité et une ouverture de notre pays sur le monde. Tout collaborateur doit indispensablement se retrouver dans la philosophie de la marque et agir en conséquence. C’est un travail de fourmi que nous avons commencé à mettre en place, un processus particulièrement long et engageant au quotidien. Nous venons de finaliser notre code des pratiques déontologiques, notre règlement intérieur, la charte de notre marque ainsi qu’un code de bonnes conduites. Beaucoup d’engagements sont attendus de la part de nos collaborateurs et bien de choses peuvent sembler inutiles à première vue. Pour moi, c’est ce qui fait qu’elles sont indispensables.

Luxe Radio fait partie de la seconde génération de radios privées autorisées par la HACA. On sait que les opérateurs actifs à l’heure actuelle ne sont pas encore bénéficiaires. On est à moins de 6 mois de votre arrivée sur le marché, êtes vous inquiets ?

Abdessamad ABOULGHALI : je dirai que je suis plutôt impatient de lancer Luxe Radio sur les ondes marocaines. Maintenant, si vous faîtes allusion à la difficulté que connaît le marché publicitaire marocain en ce moment, son caractère conjoncturel ne doit pas faire diversion sur notre capacité à disposer d’une vision à long terme. C’est plutôt cela qui nous intéresse et si la crise internationale nous oblige à repenser le capitalisme, qu’est ce qui nous empêcherait de repenser la place de la publicité dans la stratégie de la marque ? Je récuse cette attitude qui consiste à mettre tout sur le dos des annonceurs quand ça ne va pas car cela réduit un média à un simple vendeur d’espace. Notre rôle vis-à vis d’e l’annonceur est surtout d’intégrer sa marque à un contenu à forte valeur ajoutée générateur de désir, et c’est bien ce qui distinguera notre station. Maintenant, ce qui fait notre quotidien, ce sont les auditeurs de Luxe Radio : des femmes et des hommes attentifs au goût, à l’élégance et au raffinement, et ouverts au changement et à l’influence du monde extérieur. Notre grille, de par son contenu et sa forme va faire partager à ses auditeurs des sujets, reflets des tendances qui guident l’évolution du monde du luxe. Luxe Radio amènera de nouveaux auditeurs sur les ondes. Je dirai tant mieux pour tout le monde.

Quelle stratégie commerciale comptez-vous employer pour vous faire une place sur un marché radio en plein chambardement ? Comment comptez-vous conquérir les annonceurs ? Quel sera la valeur ajoutée de Luxe Radio ?

Abdessamad ABOULGHALI : Luxe Radio ne se soucie pas d’une supériorité par rapport à un concurrent. Elle prére être fidèle à son identité et cultiver sa propre unicité. Sa programmation axée sur l’art, la mode, le luxe et l’art de vivre fait qu’elle vient répondre aux désirs des marocains et non à leur besoins. Toute la différence est là. C’est une nouvelle forme de proximité que nous allons inaugurer bientôt sur les ondes, et Luxe Radio sera proche plutôt de l’avenir des marocains, de leurs rêves et de leurs espoirs que de leur quotidien. Nous avons aussi une responsabilité sociale à engager et qui se décline sur deux volets : en premier, il s’agit de démocratiser le luxe. Dans ce sens, Luxe Radio souhaite rendre accessible le luxe au Maroc et initier les marocains au changement et à la modernité. C’est tout le contraire de la vulgarisation du luxe qui s’opère sur d’autres cieux et qui ne correspond ni à notre philosophie ni à notre culture. C’est l’approche de l’authenticité et de la créativité que nous allons privilégier, disons un regard marocain sur le luxe. En second, il s’agit du développement durable. Nous ne pouvons plus faire semblant que notre terre ainsi que les gens qui y habitent, c’est finalement l’affaire des autres. Il faut faire place à la tempérance parce que le vertueux l’emportera sur l’orgueil et la paresse. En ces temps de perte de confiance, les marques à forte personnalités ont besoin plus que jamais de mettre en avant un récit qui ait un sens, car finalement, c’est ce que le client achète. Enfin, c’est la valeur ajoutée d’une radio attachée à son identité marocaine et qui permettra à ses auditeurs de s’évader et de satisfaire leur soif de connaissance en leur donnant envie de vivre mieux et de revenir sur ses ondes.

Source ; Communiqué

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , ,