Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Aboudrare contredit Benkirane : Le Maroc n’a pas reculé sur la question de la corruption
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Aboudrare contredit Benkirane : Le Maroc n’a pas reculé sur la question de la corruption

Aboudrare contredit Benkirane : Le Maroc n’a pas reculé sur la question de la corruption

Par: le lundi, décembre 9, 2013

Au moment où le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avait jugé courageux de reconnaitre que le Maroc a reculé dans le classement de ‘Transparency International’ de la corruption, le président de l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption (ICPC), Abdeslam Aboudrare, l’a contredit en assurant que point de reculade sur ce champ n’est à déplorer au royaume.

6120969-9140323
Le Maroc a gardé la même note dans l’indice de perception de la corruption (IPC) pour l’année 2013 avec un score de 37 sur 100, soit le même que celui de l’année dernière, a affirmé Aboudrar, soulignant qu’”on ne peut pas parler dans ce cas de recul”.

Au sujet des indicateurs mondiaux traitant de la corruption au Maroc, M. Aboudrare a indiqué qu’ils ne diffèrent pas “des conclusions auxquelles nous sommes parvenus dans le rapport de l’Instance au titre des années 2010-2011″, notant que “la problématique réside dans le fait que cette réalité semble être différente au regard des efforts déployés par le Maroc depuis près de 15 ans”.

Dans un entretien accordé à la MAP, le président de l’ICPC a indiqué que “lorsqu’on parle de convergence des indicateurs, ceci est bien en fait puisque les indicateurs se complètent pour donner une image proche de la réalité vécue par les gens”.

Pour l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption, ces indices sont “approximatifs”, a-t-il dit, soulignant qu’ils restent toutefois indispensables pour tout travail de diagnostic du phénomène. L’indice de perception de la corruption reflète plutôt les impressions des gens vis-à-vis du phénomène que sa dimension effective, a-t-il relevé.

L’ICPC est en phase de lancer une enquête nationale, en collaboration avec le Haut-Commissariat au Plan, pour appréhender, de près, la réalité de la corruption au Maroc, dégager les points d’achoppement dans les efforts entrepris par le Royaume pour lutter contre ce fléau et identifier les impacts positifs de certaines mesures prises en la matière, a annoncé M. Aboudrare.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,