Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Affaire Zeydoun:Qui du WAC ou du KACM est dans la légalité ?
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Affaire Zeydoun:Qui du WAC ou du KACM est dans la légalité ?

Affaire Zeydoun:Qui du WAC ou du KACM est dans la légalité ?

Par: le mercredi, février 18, 2009

Après l’affaire de trois joueurs étrangers qui a coûté trois points aux Rouges et une amende, voici le club casablancais à nouveau confronté à ce que la presse appelle désormais « l’affaire El Houcine Zeydoun ».

Après l’affaire de trois joueurs étrangers qui a coûté trois points aux Rouges et une amende, voici le club casablancais à nouveau confronté à ce que la presse appelle désormais « l’affaire El Houcine Zeydoun ».
Le joueur convoqué en sélection nationale juniors n’a, semble-t-il, pas été retenu pour cause de blessure aux adducteurs. Une semaine plus tard, il a été aligné face au Kawkab de Marrakech lors de la 19e journée du championnat national de football. Une rencontre qui s’est soldée par un score sans appel en faveur des Rouges. La participation du joueur dans cette rencontre a été jugée illégale par le KACM qui y voit le refus de ce dernier d’honorer sa sélection.
Pour voir clair dans ce différend qui oppose les deux clubs, nous avons contacté Haj Choufani, secrétaire général du Kawkab, et Abdelilah Akram, président du WAC, qui nous ont livré chacun sa version des faits. Que pensent-ils ?
Pour Choufani, Houcine Zeydoun, source du différend, a refusé purement et simplement d’honorer sa sélection en équipe nationale juniors. De ce fait et selon le règlement intérieur du Groupement notamment l’article 5-3, le joueur devrait être suspendu et de surcroît le Wydad perd le match sur tapis vert. Et d’ajouter que son club a saisi le Groupement national de football d’élite d’une correspondance avec accusé de réception envoyée le 12 février. Le courrier est donc entre les mains de la commission spécialisée.

De son côté, Abdelillah Akram a rejeté en bloc toutes les accusations du KACM et a affirmé haut et fort que le WAC est dans la légalité et que le joueur n’a jamais refusé d’aller en sélection comme le prétend le KACM. « Nous avons envoyé le joueur en sélection, nous lui avons fait établir un passeport, mais il n’a pas été retenu par l’entraîneur national des juniors pour des raisons qu’on ignore.
On n’a pas reçu d’attestation médicale faisant état de son indisponibilité. On ne peut pas deviner pourquoi il n’a pas été retenu. Le WAC est une institution et non pas un club de rue, et les responsables de la sélection devraient nous avertir des raisons qui les ont poussés à ne pas retenir le joueur », a-t-il plaidé. Et d’ajouter, pour nous Zeydoun n’a pas refusé sa sélection, mais c’est un choix de l’entraîneur.
Ceci dit, le WAC est donc dans toute sa légalité contrairement à ce que pense le KACM. Le dernier mot appartient au groupement qui doit trancher dans cette affaire. Il est à signaler que l’affaire OCS-Raja de Casablanca à propos de Mohcine Mettouali est toujours en stand-by. Par Abderrahman Ichi | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , , ,