Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Alaoui : Le PPS fin prêt pour les communales
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Alaoui : Le PPS fin prêt pour les communales

Alaoui : Le PPS fin prêt pour les communales

Par: le jeudi, mai 21, 2009

Rabat– Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a pris toutes les mesures de mobilisation et de sensibilisation nécessaires pour participer aux prochaines échéances communales, a affirmé le secrétaire général du PPS, Ismail Alaoui.

Ismail AlaouiAlaoui, qui était lundi soir l’invité de l’émission « Tayarat » diffusée par la chaîne 2M, a indiqué que son parti compte, au cours des élections communales de juin prochain, couvrir l’ensemble des communes qu’il dirigeait jusque là, et de dépasser le seuil de 6 pc dans la majorité des communes dans lesquelles le PPS se portera candidat.

Il a également appelé la jeunesse marocaine « à assumer entièrement ses responsabilités dans la réforme et le changement et à préparer une société mature à l’horizon 2012 », en participant activement aux prochaines élections communales.

Le secrétaire général du PPS a, par ailleurs, souligné la forte symbolique du « livre », emblème du parti connu aussi bien dans les villes que dans le monde rural et qui symbolise la nécessité de lutter contre l’ignorance et l’analphabétisme au sein de la société marocaine.

Concernant la coordination entre les partis de gauche à l’occasion des élections, Alaoui a déploré la « non-concrétisation de cet espoir, pour plusieurs raisons liées parfois à des considérations et ambitions personnelles », estimant que les contacts entamés à cet égard, même s’il n’ont pas réalisé leurs objectifs d’unification, ont au moins permis de dégager une vision pour l’avenir dans le cas où la gauche remporterait la majorité lors de ces élections.

« La logique veut que les partis démocrates, gauchistes et progressistes se rencontrent et élaborent des programmes communs », a-t-il dit.

Evoquant la question de la « transhumance politique« , Alaoui a expliqué le retrait de « trois membres du parti seulement » (deux du comité central et un du bureau politique) par le fait que les personnes en question « avaient peut être des ambitions qu’il n’ont pu réaliser au sein du PPS ».

Répondant à une question relative à la Koutla démocratique, Alaoui a affirmé que cette formation « n’a pas rempli ses missions historiques, mais l’ensemble de ses composantes sont unanimes quant à la nécessité de sa continuité », estimant que l’individualisme des partis de la Koutla ressurgit parfois à l’occasion des élections, ce qui, a-t-il estimé, « entrave sa conception unificatrice ».

La Koutla demeure capable de jouer le rô le politique escompté par l’ensemble de ses composantes, a-t-il dit, appelant cette formation à « approfondir la discussion en vue d’activer intégralement sa charte ».

MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,