Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Algérie : L’ex-commandant de la gendarmerie appelle Bouteflika à quitter le pouvoir
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » Algérie : L’ex-commandant de la gendarmerie appelle Bouteflika à quitter le pouvoir

Algérie : L’ex-commandant de la gendarmerie appelle Bouteflika à quitter le pouvoir

Par: le mardi, août 13, 2013

Le colonel Ahmed Bencherif, ancien patron de la Gendarmerie algérienne, et grand nom du régime et fidèle de l’ère Boumediene, a appelé le président Abdelaziz Bouteflika malade depuis des mois, à «une sortie de crise honorable», en lui proposant d’organiser lui-même «sa propre succession». 5765925-8596056

Dans une lettre datée du 11 août le colonel Bencherif a écrit :
«Au nom de l’Algérie pour laquelle nous avons combattu pour la libérer du joug colonial et au nom de notre amitié révolutionnaire, je fais appel à votre sens du devoir en ce moment difficile pour prendre la décision historique d’une sortie de crise de façon honorable et avec dignité».

Dans son écrit au président, dont le texte intégral a été publié par le journal le Soir d’Algérie, le colonel Ahmed Bencherif a plaidé que «la meilleure formule serait de convoquer les deux Chambres parlementaires en un seul congrès extraordinaire pour amender la Constitution en matière de succession de pouvoir».

Le gendarme propose trois classes d’amendements, à savoir :

– Abroger l’article conférant au président du Sénat la mission d’assurer l’intérim de la présidence de la République durant 45 jours afin d’empêcher le marocain Abdelkader Bensaleh, de devenir président de la république.

– Introduire un article portant nomination d’un vice-président.

– Investir le vice-président de la mission de terminer le mandat en cas de vacance de pouvoir.

Le colonel Ahmed Bencherif était en brouille de longues années avec Bouteflika, les deux hommes s’étaient publiquement réconciliés à l’occasion d’un meeting à Laghouat.

Ancien moudjahid, très proche de Boumediene, le colonel Ahmed Bencherif avait été l’un des piliers du régime.

Depuis 1962, il était maître absolu et incontesté de la Gendarmerie qu’il ne quittera qu’en 1977.


source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,