Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Astronomie : Comment le Maroc célèbre l’année mondiale
Actualités du Maroc » Sciences » Astronomie : Comment le Maroc célèbre l’année mondiale

Astronomie : Comment le Maroc célèbre l’année mondiale

Par: le mercredi, février 18, 2009

L’année 2009 a été choisie par l’Unesco comme année mondiale de l’astronomie. Près de 140 pays y compris le Maroc vont participer à la célébration de cet événement planétaire qui commémore le quatrième centenaire de la première utilisation d’une lunette astronomique, par Galilée, en 1609.

Au Maroc, le coup d’envoi de cette manifestation a eu lieu, samedi dernier, à la Bibliothèque nationale de Rabat à l’initiative du Réseau marocain de l’éducation et de la culture scientifique et celui des Astronomes amateurs. Pour fêter cet événement, l’ensemble des associations d’astronomie du Royaume s’est déplacé à Rabat pour prendre part à un certain nombre d’activités destinées également au public notamment les jeunes. « Cette manifestation a pour objectif d’aider les citoyens à découvrir leur place dans l’univers par l’observation du ciel et faire sentir à chacun l’émerveillement de la découverte », souligne Hamid Touma, président du Réseau des astronomes amateurs du Maroc (RAAM). « Et également de promouvoir et valoriser l’éducation, la culture et la médiation de l’astronomie notamment au profit des jeunes », ajoute-t-il. Pour ce faire, le RAAM a établi un programme de manifestations qui seront organisées durant toute cette année. Outre les conférences thématiques pour le grand public, sont prévues des soirées d’astronomie et des séances de planétarium pour les scolaires.
Sur le plan pratique, des séances d’observation des objets célestes à l’aide d’un télescope sont programmées. En dépit d’une matinée glaciale ce 14 février, les visiteurs étaient pourtant au rendez-vous. Outre les chercheurs et les étudiants, les parents accompagnés de leurs enfants sont venus nombreux.

Le programme de cette journée inaugurale a été ouvert par une conférence dans laquelle les initiateurs de ce projet ont essayé de vulgariser les secrets de cette discipline qui n’a cessé de hanter l’homme depuis l’aube des temps. « L’astronomie est la science la plus ancienne qui a joué un rôle important dans le développement des conditions culturelles et économiques de l’homme », souligne Omar Fassi Fihri, secrétaire perpétuel de l’Académie Hassan II des sciences et techniques. Sur ce volet, le conférencier a rappelé les vertus de l’utilisation de cette technique particulièrement dans le développement des activités agricoles ainsi que le choix des calendriers des anciennes civilisations (égyptienne, grecque, chinoise…). Par ailleurs, une partie des exposés a concerné les conditions historiques qui ont accompagné la première utilisation d’une lunette astronomique par Galilée en 1609. « A l’époque, le savant italien avait découvert que la surface de la Lune était recouverte de cratères et que le Soleil était ponctué de taches noires », raconte Touma.

Les observations de Galilée ont permis de réhabiliter Copernic et de confirmer la vérité selon laquelle la Terre tourne autour du Soleil, et non l’inverse comme il était largement admit à l’époque. « Quatre cents ans après cette première observation du ciel au travers d’un télescope, l’astronomie vit aujourd’hui un âge d’or », poursuit Touma. Et cela grâce aux progrès technologiques. L’univers est devenu donc un livre ouvert que nous pouvons lire avec des télescopes ou des sondes spatiales.

Nour Eddine EL AISSI

www.leconomiste.com

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , ,