Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Baisse de 127 % du nombre de personnes analphabètes au Maroc en 2009
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Baisse de 127 % du nombre de personnes analphabètes au Maroc en 2009

Baisse de 127 % du nombre de personnes analphabètes au Maroc en 2009

Par: le lundi, septembre 7, 2009

Baisse de 127 % du nombre de personnes analphabètes au Maroc en 2009Le Maroc célèbre, mardi, la journée internationale de l’alphabétisation, fort des résultats probants réalisés dans le domaine de la lutte contre l’analphabétisme, qui autorisent les espoirs pour une éradication totale de ce fléau dans l’ensemble des régions du Royaume.
La célébration de cette Journée offre l’occasion idoine de s’arrêter sur les avancées réalisées par le Maroc dans ce domaine et de mettre l’accent sur l’importance de l’alphabétisation qui demeure un véritable levier pour le changement et un moyen de favoriser le progrès social.

Les chiffres sont éloquents quant au bilan de efforts déployés par le Maroc pour en finir avec l’analphabétisme: 3.877.950 personnes ont appris à lire et à écrire au cours des sept dernières années. De même le nombre des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation a enregistré une hausse importante au cours des dernières années, passant de 286.425 au cours de la saison 2002-2003 à plus de 656.088 en 2008-2009, soit une réduction de plus 127 pc du nombre de personnes analphabètes.

Ces résultats positifs traduisent la ferme volonté politique du Maroc de placer l’alphabétisation au cÂœur des priorités de l’action sociale du gouvernement.
En effet, le Maroc qui s’investit, depuis des décennies, dans ce chantier a élevé la cadence des efforts consentis dans ce domaine. La première campagne nationale d’alphabétisation de masse a été lancée en 1956 par feu SM Mohammed V. Cette campagne a touché 1 million de citoyens et citoyennes.
Une deuxième campagne nationale a été lancée en 1957 et a touché 2 millions de personnes.

Parallèlement à ces deux campagnes, un journal destiné aux néo-alphabètes a été publié sous le titre  » Manar Al-Maghrib  » (Phare du Maroc).
Dans le même sillage, le Maroc a réalisé de 1960 à 1980, une moyenne de 8 pc d’alphabétisation par décennie.
En 1990, à l’occasion de la célébration de l’Année internationale d’alphabétisation un appel royal de feu SM le Roi Hassan II a été adressé à la Nation, incitant toutes les composantes de la société à participer à la lutte contre l’analphabétisme.
Aussi, une commission nationale d’alphabétisation fut créée. De même, des commissions provinciales ont été mises en place pour coordonner et promouvoir les actions d’alphabétisation sur le plan local.
Depuis lors, une campagne nationale d’alphabétisation est organisée chaque année et concerne toutes les catégories de la population âgée de 15 ans et plus.
Depuis son accession au Trône, SM le Roi Mohammed VI a placé la lutte contre l’analphabétisme parmi les priorités nationales, dans le cadre du combat contre la pauvreté, l’exclusion et la marginalisation.
Le Souverain avait, en effet, lancé, en octobre 2003, une campagne de lutte contre l’analphabétisme sous le signe « Massirat Nour » (marche vers la lumière).
C’est ainsi que le Maroc a mis en place une nouvelle stratégie, partant essentiellement des axes d’intervention définis dans le cadre de la Charte Nationale de l’Education et de la Formation.
Cette stratégie s’articule autour de 10 axes dont notamment la réduction du taux global d’analphabétisme des populations âgées de 10 ans et plus, à moins de 20 pc à l’horizon 2010 et l’éradication quasi totale de ce phénomène à l’horizon 2015.
Tirant profit de l’expansion des nouvelles technologies de l’information et de la communication, le ministère de l’education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique a produit des CD-Rom et mis en place une plateforme web d’alphabétisation pour permettre un accès plus large aux cours d’alphabétisation.
Ce département Âœuvre également au renforcement du partenariat avec les différents acteurs, particulièrement les associations locales devenues partenaires incontournables dans cette opération, vu leur ancrage local et leur proximité des catégories ciblées.
Côté coopération internationale, plusieurs projets ont été lancés, concernant notamment l’intégration de la prévention du sida dans les programmes nationaux d’alphabétisation et le projet-pilote Radio ECCA pour la diffusion de cours spécifiques à travers le système ECCA.
Le dernier projet en date intitulé « Apprenons l’arabe: Le trésor des lettres » concerne la diffusion, a partir de septembre, de plus de 150 leçons par « Arrabiâ », « Al Aoula » et la « Rai Uno ».
Les efforts du Maroc ont reçu une consécration au plan international. En 2006, l’action du Maroc en la matière lui a valu d’être primé par l’Unesco, qui lui avait décerné le « Prix Confucius » d’alphabétisation pour son programme novateur, spécifiquement destiné aux adolescents des zones rurales.
En 2001, l’Unesco avait décerné le « Prix international Malcolm Adiseshiah » au ministère des Pêches maritimes pour avoir permis aux pêcheurs, par l’alphabétisation et la formation professionnelle, d’accéder à de meilleures possibilités d’emploi.
Cette année, la Journée internationale de l’alphabétisation mettra l’accent sur le rôle de l’alphabétisation comme moyen d’autonomisation et son importance pour la participation, la citoyenneté et le développement social.
« Alphabétisation et autonomisation » est également le thème retenu pour l’exercice biennal 2009-2010 de la décennie des Nations-unies pour l’alphabétisation (2003-2012).
A ce propos, le directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, souligne dans son message à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, qu’il s’agit d’en faire un outil pour l’autonomisation afin d’améliorer la confiance, l’assurance et l’estime de soi des apprenants tout en les aidant à se sentir de plus en plus capables, indépendants et avertis de leurs droits.
Dans des contextes nombreux et variés, l’alphabétisation a démontré qu’elle a le pouvoir extraordinaire de donner aux individus les armes nécessaires pour participer plus activement et plus efficacement, affirme-t-il.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,