Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Bharati, l’Inde féérique en ouverture de Mawazine
Actualités du Maroc » Culture » Bharati, l’Inde féérique en ouverture de Mawazine

Bharati, l’Inde féérique en ouverture de Mawazine

Par: le samedi, mai 21, 2011

bharati mawazineC’est sur les notes féériques de l’Inde que s’est ouvert vendredi 20 mai 2011 le festival Mawazine. Shakira , Joe Cocker, Yusuf Islam (Cat Steven), Lionel Richie, Quincy Jones ou encore Roger Hodgson (Supertramp) sont à l’affiche du festival rbati qui fêtera ses dix ans jusqu’au 28 mai 2011. La journée inaugurale a aussi été marquée par deux hommages rendus à Abelouahab Doukkali et Quincy Jones

« On a voulu un spectacle à la hauteur de la célébration des dix ans de Mawazine. C’est sur Bharati que notre choix s’est porté ». C’est en ces termes que Aziz Daki, directeur artistique du festival, avait présenté plus tôt dans la journée lors d’une conférence de presse donnée à la villa des arts la fameuse troupe indienne.

Pari tenu, avec plus de cent artistes sur scène et sept-cent costumes, Bharati qui compte d’un million de spectateurs à travers le monde a enchanté le public venu assez peu nombreux inaugurer la scène Soussi qui accueillera tout au long le la semaine les grosses têtes d’affiche.

Bharati, c’est un voyage éblouissant dans l’univers culturel d’une des contrées les plus mystiques, une plongée féérique dans l’imaginaire indien, mais un spectacle que les concepteurs ont refusé de voir confiné à l’univers de Bollywood.

« Je n’aime pas trop ce terme qui à mon sens est réducteur » a rectifié Rahul Vohra le narrateur du groupe qui se dit attristé de voir « le cinéma indien réduit chez certain à sa dimension hollywoodienne ». « Le cinéma indien présente aussi des films d’auteurs et d’autres dimensions de l’imaginaire indien » que l’on a pu découvrir avec Bharati.

La journée inaugurale a en outre été marquée par deux hommages que le festival à tenu rendre, le premier à Abelouahab Doukkali, grande figure de la chanson marocaine. Le second hommage a été rendu à la légende américaine Quincy Jones programmée sur la scène Soussi mercredi 25 mai. Un troisième hommage lors du festival à Nass Ghiwane qui travaillent sur une création spécialement concocté pour le festival.

Outre les méga-stars citées plus haut les rbatis pourront apprécier des grosses pointures de la musique orientale comme Kadem Saher ou Nawal Zoghbi, des monstres africains comme Salif ou Tiken Jah, des stars marocaines comme Abdelouhab Doukkali ou Izanzaren, de parfait inconnus pour le public marocain comme le mongolien Egschligen.

Qui plus est, expositions, fanfares, danses, ateliers se succéderont sur les 8 scènes et dans la rue.

Source: menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , ,