Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Bouaida se félicite des « bonnes relations » et de la coopération « modèle » entre le Maroc et l’Espagne
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » Bouaida se félicite des « bonnes relations » et de la coopération « modèle » entre le Maroc et l’Espagne

Bouaida se félicite des « bonnes relations » et de la coopération « modèle » entre le Maroc et l’Espagne

Par: le samedi, septembre 20, 2014

Madrid – Le Maroc et l’Espagne entretiennent de  » bonnes relations  » et une « coopération modèle » dans les domaines économique, sécuritaire et de l’immigration, a souligné la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération , Mme Mbarka Bouaida.
7003351-10713855

« Nous sommes très satisfaits des relations que nous entretenons avec l’Espagne, premier partenaire du Maroc dans de nombreux domaines « , a dit la ministre dans un entretien accordé à l’agence de presse espagnole  » EFE« , en marge de sa participation mercredi à Madrid à la Conférence ministérielle sur la stabilité et le développement en Libye.

« Au niveau politique, il y a une compréhension exceptionnelle » , a ajouté la responsable marocaine, notant que l’Espagne est aussi un  » partenaire et un ami du Maroc au sein de l’Union européenne ».

En ce qui concerne lutte contre l’immigration illégale, Mme Bouaida a fait remarquer que le flux migratoire vers l’Espagne a baissé entre 80 et 90 pc au cours des dernières années, grâce à une  » coopération très constructive  » entre les deux pays voisins et aussi à la nouvelle politique migratoire adoptée dernièrement par le Maroc.

Elle a fait observer dans ce sens que la lutte contre l’immigration irrégulière constitue une  » responsabilité partagée entre les pays émetteurs et récepteurs « .

Mme Bouaida a pris part mercredi à la Conférence ministérielle organisée dans la capitale espagnole et à laquelle ont participé les représentants de 21 pays africains et européens et organisations internationales.

Dans ce cadre, la ministre déléguée a souligné, dans cet entretien avec EFE, que la crise libyenne représente « un risque pour toute la région à savoir l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe », et qui exige une solution « urgente », qui passe essentiellement par une réconciliation nationale.

Elle a, à ce égard, mis en garde contre les conséquences de liens entre milices libyennes et groupes extrémistes armés opérant en Syrie et en Irak, comme dans la région du Sahel.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,