Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
ça peut sauver des vies , Les réseaux sociaux au Maroc !
Actualités du Maroc » Société » ça peut sauver des vies , Les réseaux sociaux au Maroc !

ça peut sauver des vies , Les réseaux sociaux au Maroc !

Par: le lundi, mai 6, 2013


Lemag : La « société » marocaine sur les réseaux sociaux est de plus en plus importante.. faisant de ces réseaux un lieu de rencontre, de partage et d’amitié, certes, mais également d’entraide montrant toute la compassion qui unit les coeurs marocains.

Si facebook, twitter et d’autres réseaux sociaux tiennent jour après jour une place importante dans la société marocaine, socialement, sportivement, politiquement… personne ne peut ignorer leur rôle dans les mobilisations en faveur de plusieurs causes nationales, sociales et humaines. facebook-twitter

Ainsi, grâce à la mobilisation des internautes, Mohamed Amine Bouabdalli, jeune ingénieur marocain atteint d’une cardiomyopathie dilatée, a subi une greffe de coeur et a été sauvé. Son cas avait ému les internautes marocains qui n’avaient pas hésité à l’aider.

Un autre cas avait bouleversé les réseaux sociaux au Maroc, celui de Wiam, la petite fille de 10 ans agressé à coups de faucille par celui qui avait tenté de la violer, dans un douar à Sidi Kacem. Le cas de Wiam a mobilisé les internautes dont un bienfaiteur qui a financé son opération bien délicate, notamment au visage.

Un autre volet ne cesse de se faire valoir dans les réseaux sociaux au Maroc, celui des personnes disparues.. facebook, à titre d’exemple, est devenu tellement efficace et bien plus rapide que des émissions télévisées, pour réunir les personnes disparues avec les leurs.

Si les réseaux sociaux ont déclenché les révolutions en Egypte, en Tunisie en dans d’autres pays, ils ont pu déclencher, au Maroc, une révolution sociale et humaine inconditionnelle, réussissant ce que les discours des politiciens sont, parfois, incapables de réussir.. un lien national sacré !

source: Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,