Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Casablanca : Un métro aérien dans les cartons
Actualités du Maroc » Société » Casablanca : Un métro aérien dans les cartons

Casablanca : Un métro aérien dans les cartons

Par: le mardi, mars 5, 2013

Casablanca : Le Tramway de Casablanca bien que ne fonctionnel que depuis le 10 décembre dernier, s’approcherait d’être saturé, faisant ressurgir ainsi, le besoin de la métropole casablancaise, pour une deuxième ligne de transport urbain de nouvelle génération.Tramway-casablanca

L’établissement Casa Transport, faisant office de régie des transports de Casablanca, mène, une réflexion stratégique pour l’implantation d’une nouvelle structure de transport de récente génération, qui contribuerait au désengrangement du réseau de transport dans la capitale économique du royaume.

En effet, même si l’unique ligne de tramway de la ville permet de transporter quotidiennement, un quart de millions de casablancais, le problème des quartiers non joints par cette infrastructure, persiste à faire crise.

Ainsi, Casa Transport, et autour d’elle, la mairie de Casablanca et les autorités locales, planchent à dégager, les solutions faisables pour assurer une connexion transport, efficace et moderne, des zones peuplées et non couvertes de la ville, comme boulevard Zerktouni, Maârif, Mers Sultan, Sbata, Quartier Moulay Rachid et Tacharouk.

Trois scénarios furent mis sur table, Une deuxième ligne de tramway, une ligne de métro souterrain et une ligne de métro aérien.

Selon Casa Transport, un Tramaway 2, sera pour des raisons de mesures techniques sur ses itinéraires possibles, fort difficile, sur-couteux, voir impossible à implanter.

Le métro souterrain, dépend des visas géologiques et nécessitent des moyens colossaux financiers et techniques pour sa réalisation, ce qui rendrait sa faisabilité peu probable.

Reste alors l’option Metro aérien, qui semble s’accorder les faveurs et de Casa Transport, de la mairie et des autorités régionales et locales.

En effet, le métro aérien, serait la solution technique la plus facile et financière la plus économique.

Ainsi selon des sources médiatiques de la place, une délégation de la ville composée du maire Mohamed Sajid, Youssef Draiss directeur général de Casa Transport et Mohamed Chafik Benkirane Président du Conseil de la région du Grand Casablanca, s’est déplacée, en mission, en Turquie pour évaluer les modèles turcs en la matière.

Une analyse du cas de Santiago, capitale du Chili, qui a opté pour ce mode de transport, est aussi en programmation.

Selon les prospectives de Casa Transport, le métro aérien de Casablanca, couterait pour son implantation, la somme de 8 milliards de DH, pour une ligne longue de 15 à 18 Km.

source: Lemag
Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,