Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Cet ambassadeur français qui a traité le Maroc de concubine mal-aimée de la France
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » Cet ambassadeur français qui a traité le Maroc de concubine mal-aimée de la France

Cet ambassadeur français qui a traité le Maroc de concubine mal-aimée de la France

Par: le lundi, février 24, 2014

Le gouvernement d’Abdelilah Benkirane a déploré « les mots blessants et les expressions humiliantes » attribués à l’ambassadeur de France à Washington, François Delattre, qui a qualifié le Maroc d’une “maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre”.

6355180-9584944

Par voie de communiqué le ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a exprimé la colère du gouvernement, quant à ces propos « insultants » à l’égard du Maroc, prononcés par l’ambassadeur de France à Washington et rapportés via la presse française, par l’acteur espagnol proche du pouvoir algérien et des dirigeants du Polisario, Javier Bardem.

El Khalfi a indiqué dans son communiqué que « Ces propos insultants ont été évoqués par cet acteur espagnol, notoirement connu pour son hostilité viscérale au Maroc, lors de déclarations dans des médias français, dans le cadre d’une campagne calomnieuse orchestrée contre la cause sacrée de tous les Marocains”.

Ces propos, précise le communiqué, sont d’autant plus “scandaleux et inadmissibles que le gouvernement du Royaume du Maroc ne cesse d’œuvrer pour le renforcement des relations bilatérales, sur la base de l’amitié sincère, du respect réciproque et du partenariat mutuellement bénéfique”.

Le gouvernement marocain, poursuit la même source, “demeure persuadé que la France saura réparer le mal qui a été causé par ces propos, qui ont blessé l’ensemble des marocains et marocaines”.

“La France saura trouver la manière la plus adéquate, au-delà du simple démenti du porte parole du ministère des Affaires étrangères français sans réaction du diplomate concerné, pour lever le tort subi par ces propos, et ce qu’ils lui aient été fallacieusement attribués ou effectivement prononcés”, ajoute la même source.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,