Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Chakib Al Khayari placé sous mandat de dépôt
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Chakib Al Khayari placé sous mandat de dépôt

Chakib Al Khayari placé sous mandat de dépôt

Par: le lundi, février 23, 2009

Un militant associatif marocain, Chakib Al Khayari, a été placé samedi sous mandat de dépôt pour des déclarations visant « à porter préjudice aux autorités marocaines en matière de lutte contre le trafic de drogue », a-t-on appris de source judiciaire.
Un militant associatif marocain, Chakib Al Khayari, a été placé samedi sous mandat de dépôt pour des déclarations visant « à porter préjudice aux autorités marocaines en matière de lutte contre le trafic de drogue », a-t-on appris de source judiciaire. Un juge d’instruction de Casablanca l’a écroué afin de poursuivre son enquête, a indiqué le procureur général du roi dans cette ville.
L’enquête porte sur « son implication présumée dans la perception d’une contrepartie pécuniaire en vue de concentrer sa campagne médiatique contre les trafiquants de drogue de Nador » (ndlr : nord du Maroc) et d' »omettre les réseaux de trafic de cannabis de Ketama », une région située dans les montagnes du Rif (nord), a ajouté le procureur. Chakib Al Khayari est également soupçonné d’avoir reçu des « sommes d’argent de parties étrangères pour mener une campagne médiatique visant à nuire et à discréditer les efforts déployés par les autorités marocaines dans la lutte contre le trafic de drogue ».
Il avait été placé en garde à vue mercredi pour avoir notamment déclaré que « des personnes seraient impliquées dans un réseau de trafic de drogue et dont certaines ont pu accéder à des postes importants au sein d’institutions de l’Etat », selon le ministère de l’Intérieur.
M. Al Khayari, qui est connu pour ses positions anti-gouvernementales, est le président de l’association Rif des Droits de l’Homme (ARDH). Son arrestation, le 17 février à Casablanca, avait été annoncée par l’organisation américaine de défense des droits de l’Homme, Human Rights Watch (HRW).
Quelque 109 personnes ont été jusqu’ici arrêtées et déférées devant le parquet de Casablanca dans le cadre du démantèlement, le 13 janvier, d’un important réseau de trafiquants présumés dans la région de Nador.
Parmi les prévenus figurent de nombreux fonctionnaires des services de sécurité. Ils sont accusés d’avoir exporté (ou aidé à exporter) plus de 30 tonnes de résine de cannabis vers la Belgique et les Pays-Bas via l’Espagne, avec la complicité présumée de gendarmes et d’éléments de la marine royale.
MAP
wana

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , ,