Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Chambre des conseillers : la déclaration gouvernementale et l’adoption de projets de loi à portée socio-économique faits marquants de la session printanière
Actualités du Maroc » Politique » Chambre des conseillers : la déclaration gouvernementale et l’adoption de projets de loi à portée socio-économique faits marquants de la session printanière

Chambre des conseillers : la déclaration gouvernementale et l’adoption de projets de loi à portée socio-économique faits marquants de la session printanière

Par: le samedi, juillet 17, 2010

chambre des conseillersLa déclaration gouvernementale et l’adoption de plusieurs projets de loi à portée socio-économique ont été les faits marquants de la session printanière de la Chambre des conseillers, qui a clos ses travaux ont pris fin mardi soir.

Le bilan d’étape de l’action gouvernementale, présenté par le Premier ministre, M. Abbas El Fassi, devant les deux chambres du parlement au cours de cette session, a été une étape importante et une occasion pour les différents groupes parlementaires aussi bien de l’opposition que de la majorité, d’interroger le gouvernement sur ses engagements et les perspectives de son action pour le reste de son mandat.

Cette session a également connu une amélioration notable sur le plan législatif avec l’adoption d’environ 20 projets de loi dans différents domaines vitaux.

Dans une déclaration à la MAP, à ce propos, le président du groupe Authenticité et Modernité (PAM) à la Chambre des conseillers, M. Abedelhakim Benchamach a indiqué que le bilan de cette session « comporte plusieurs points positifs » relatifs notamment à l’amélioration dans la production législative, notant que plusieurs projets importants ont été approuvés, avec à leur tête le projet de loi relatif à la Fondation Mohammed VI des oeuvres sociales pour les fonctionnaires de la sureté nationale et le projet de loi portant sur l’aménagement du site de la lagune de Marchika.

La Chambre des conseillers « a retrouvé beaucoup de son rayonnement dans la mesure où elle a abrité des débats publics d’une grande importance », a-t-il estime-t-il, ajoutant que « d’importants efforts » ont été déployés dans le domaine du contrôle de l’action gouvernementale, en particulier le débat politique déclenché à l’issue de la présentation devant la Chambre de la déclaration gouvernementale.

Toutefois, M. Benchamach a soulevé plusieurs « points négatifs  » qui entravent l’action de la Chambre, citant, à cet égard, le phénomène d’absentéisme qui « porte atteinte à la crédibilité de l’institution législative ».
De son côté, le président du groupe du Rassemblement constitutionnel unifié, M. Driss Radi, a souligné l’importance de cette session eu égard au nombre et à la portée des projets de loi approuvés, appelant à la tenue d’une session extraordinaire pour l’examen et l’adoption de projets de loi ayant trait à la vie quotidienne des citoyens, notamment les projets de loi portant sur la protection du consommateur et la réforme de la Caisse de retraite.

Pour sa part, le président du groupe istiqlalien de l’Unité et de l’Egalitarisme, M. Mohamed Ansari a indiqué que cette session a été marquée par la présentation de la déclaration gouvernementale qui a fait l’objet d’un débat sur les réalisations et le bilan d’étape de l’action du gouvernement ainsi que sur ses actions programmées d’ici la fin de son mandat.

Il a rappelé les différents projets adoptés au cours de cette session, notamment dans les domaines social et de la protection de l’environnement, dont le projet de loi relatif à l’utilisation des sacs en plastique dégradables ou biodégradables et le projet de loi relatif au statut des chambres d’artisanat et d’autres projets concernant le secteur de la santé.

Pour sa part, le président du groupe fédéral de l’Unité et la Démocratie, M. Abdelhamid Fatihi, a qualifié de « moyen » le bilan de cette session en comparaison avec la session précédente, soulignant l’importance de certains textes de loi adoptés.

Il a estimé que la chambre pourrait produire davantage sur le plan législatif, mettant l’accent sur la nécessité de rationaliser l’action de la chambre à travers la coordination avec la chambre des représentants et la mise en oeuvre du rôle des commissions.

Il a en outre évoqué le phénomène de l’absentéisme, qui constitue l’une des entraves de taille à l’action parlementaire.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,