Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Christopher Ross plaide à Rabat pour de nouvelles négociations
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Politique, Santé, Sciences, Société, Sport » Christopher Ross plaide à Rabat pour de nouvelles négociations

Christopher Ross plaide à Rabat pour de nouvelles négociations

Par: le jeudi, février 19, 2009

Le nouvel émissaire de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, tentait jeudi d’obtenir l’accord du Maroc pour une relance des négociations sur l’avenir de ce territoire, avant de se livrer à la même tâche en Algérie.
Le nouvel émissaire de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, tentait jeudi d’obtenir l’accord du Maroc pour une relance des négociations sur l’avenir de ce territoire, avant de se livrer à la même tâche en Algérie. M. Ross, arrivé mercredi à Rabat, a dans la soirée été reçu à dîner par le Premier ministre Abbas El Fassi, avec des responsables des partis politiques représentés au Parlement. Etaient également présents le président et le secrétaire général du Conseil royal consultatif pour les Affaires sahariennes (CORCAS, tribus sahraouies pro-marocaines).
Avant cette tournée, des responsables onusiens avaient mis en garde contre de trop grandes attentes, expliquant qu’il s’agissait simplement d’évaluer les chances d’une reprise du processus de négociation de Manhasset, lancé près de New York en juin 2007 entre le Maroc et le Polisario, sous l’égide de l’ONU.
M. Ross, qui s’est entretenu jeudi avec le ministre des Affaires étrangères Taïeb Fassi Fihri, le directeur général des études et de la documentation Mohamed Yassine Mansouri et des responsables du CORCAS, est « en position d’écoute », a confirmé jeudi une source informée à l’AFP.
Mardi, le porte-parole du gouvernement marocain et ministre de la Communication Khalid Naciri avait souligné que « Christopher Ross rencontrera au Maroc la même disponibilité d’esprit et la même bonne foi demandées par le Conseil de sécurité pour faire avancer le processus de négociation ».
Celui-ci « doit se poursuivre à partir du point où l’a laissé son prédécesseur », avait-il déclaré à l’AFP.
Mercredi soir, M. Ross a pu se rendre compte en personne de l’union sacrée qui existe au Maroc, tous partis politiques confondus, sur la question du Sahara.
Le Maroc « recherche une entente avec tous les pays » du Maghreb mais ne pourra « jamais faire de concession en ce qui concerne la souveraineté nationale sur ses territoires », a déclaré mercredi soir le président du Rassemblement national des indépendants (RNI) Mustapha Mansouri.
Le premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Abdelwahed Radi, a pour sa part souligné que ce premier contact de M. Ross avec la classe politique marocaine lui aura permis de constater « l’unanimité et l’unité des points de vue » de tous les partis politiques, qu’ils soient dans la majorité ou l’opposition.
Le secrétaire général du parti islamiste de la Justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, n’a pas été en reste, souhaitant que M. Ross parvienne à « raisonner nos frères algériens pour qu’ils puissent aller dans le sens de l’histoire ».
Après Rabat, M. Ross se rendra à Tindouf (sud-ouest de l’Algérie) pour des discussions avec le secrétaire général du Front Polisario Mohamed Abdelaziz et avant une halte à Alger. Tindouf accueille depuis plus de trente ans de nombreux réfugiés sahraouis.
M. Ross quittera Alger le 25 février pour Madrid puis Paris.
MAP wana

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , , , , ,