Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Climat : les principaux pollueurs entament deux jours de débats à Paris
Actualités du Maroc » Sciences » Climat : les principaux pollueurs entament deux jours de débats à Paris

Climat : les principaux pollueurs entament deux jours de débats à Paris

Par: le jeudi, avril 17, 2008

Les 16 principales économies, qui cumulent 80% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, se retrouvent jeudi pour deux jours de discussions informelles sur la lutte contre le changement climatique.

Après un premier sommet en septembre 2007 à Washington suivi d’une réunion d’experts en janvier à Hawaï, ce troisième rendez-vous des « MEM » (« Major economies meeting ») doit être plus particulièrement consacré aux possibilités de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) par secteurs de production (ciment, sidérurgie, électricité…) et aux transferts de technologie.
A la veille de la réunion, les Etats-Unis, instigateurs de ce forum, ont annoncé qu’ils entendaient arrêter la progression de leurs émissions d’ici 2025, pour commencer d’inverser la tendance. Cependant, le président George Bush n’a pas fixé d’objectif contraignant et chiffré, ni proposé de nouvelles mesures. Les MEM réunissent le G8 des pays les plus industrialisés, dont l’Allemagne, en pointe sur les bio-carburants, ainsi que l’Australie, la Corée du Sud et les grandes économies émergentes comme la Chine et l’Inde, qui refusent de s’engager tant que les Etats-Unis n’en font pas autant.

Or les Etats-Unis, premiers « pollueurs » avec la Chine, restent le seul pays industrialisé à ce jour à ne pas avoir ratifié le Procotole de Kyoto qui, dans sa première version en vigueur jusqu’en 2012, n’assigne de contrainte chiffrée qu’aux pays développés. Et tous deux refusent de s’engager sans l’autre.

La Maison blanche compte cependant rallier un consensus autour d’une « déclaration des leaders » des MEM, qu’elle pourrait publier lors du sommet du G8 en juillet au Japon et qui continue d’être discutée par un comité de rédaction créé à cet effet. Au mieux, il s’agira d’une déclaration d’intention. Car la Chine, l’Inde ou le Brésil ne manquent pas de rappeler, de concert avec l’Union européenne, que l’ONU reste la seule enceinte de négociations, au titre de la Convention sur les changements climatiques adoptée à Rio en 1992.
L’Union européenne, dans ce cadre, prône une réduction d’au moins 20% des émissions mondiales d’ici 2030 et vise -50% pour 2050.
La réunion sera ouverte jeudi matin par le ministre français de l’Ecologie Jean-Louis Borloo. Il est prévu que le président Nicolas Sarkozy s’adresse vendredi matin aux MEM, comme l’avait le président Bush en septembre.

© 2008 AFP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,