Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Colloque à Rabat sur les événements et les troubles en cours dans la région arabe
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Politique » Colloque à Rabat sur les événements et les troubles en cours dans la région arabe

Colloque à Rabat sur les événements et les troubles en cours dans la région arabe

Par: le dimanche, février 20, 2011

Rabat, 19/02/2011- Les événements et les troubles que connait actuellement la région arabe a été au centre d’un colloque organisé, vendredi à Rabat, sous le thème « le monde arabe après les révolutions de la Tunisie et de l’Egypte: Sommes nous face à une quatrième vague de démocratie ? ».

Lors de cette rencontre, tenue à l’initiative du journal «Akhbar Al Yaoum Al Maghribya», une pléiade d’hommes politiques, d’économistes et de juristes ont souligné que ce qui s’est passé en Tunisie et en Egypte a incité les peuples arabes à revendiquer des réformes structurelles contribuant à promouvoir leur situation à tous les niveaux.

Selon les participants, deux traits distinguent ces deux révolutions : Le premier concerne la forte mobilisation des jeunes qui ont fait preuve d’un grand niveau de maturité, tandis que le second porte sur l’utilisation et l’impact des nouvelles technologies, en particulier les réseaux sociaux.
Ces deux révolutions se distinguent aussi par leur aspect moderniste, tant au niveau du discours que de celui des doléances ou des couches sociales ayant participé aux mouvements de contestation, ont-ils ajouté, estimant que ces révolutions vont permettre de revoir les modèles de développement adoptés, surtout que la vraie problématique porte sur la redistribution des richesses et la réduction des disparités entre riches et pauvres, et non sur le niveau de développement réalisé.
Alors que plusieurs intervenants ont estimé que le changement intervenu en Tunisie et en Egypte est dû à des facteurs strictement endogènes, d’autres pensent, au contraire, que la contribution de l’Occident a été «fondamentale» pour faire aboutir le processus démocratique dans le monde arabe «non pour des considérations humanitaires, mais pour servir ses propres intérêts».
Par ailleurs, des intervenants ont évoqué la marche prévue le 20 février, estimant que les «Marocains ont le droit qu’exprimer librement leurs revendications par les moyens pacifiques».
Ils ont également appelé à mener des réformes de nature à réaliser les revendications économiques, sociales et politiques des citoyens dans le cadre du respect des valeurs sacrées du Royaume.


Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,