Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Commission de discipline du GNFE :Ça tape fort
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Commission de discipline du GNFE :Ça tape fort

Commission de discipline du GNFE :Ça tape fort

Par: le jeudi, mars 5, 2009

La commission de discipline du Groupement national de football d’élite (GNFE) a fait fort mardi.

La commission de discipline du Groupement national de football d’élite (GNFE) a fait fort mardi.
Saisie de cas de comportements antisportifs qui ont émaillé la 21e journée du championnat national disputée le week-end dernier, elle a tranché dans le vif.
Au regard des sanctions infligées, on peut dire que la commission n’y est pas allée de main morte. Elle a radié à vie Noureddine Chaâbouni, vice-président du Difaâ Hassani Jadidi. Cette sanction fait suite au comportement inconvenant de Chaâbouni envers un juge de ligne de l’arbitre de centre qui a invalidé un penalty sifflé en fin de match en faveur du DHJ lors du match au sommet de la 21e journée du championnat national de football entre le club doukkakli et l’AS FAR. La commission a également infligé deux ans de suspension à Mamie Semllali, adjoint de l’entraîneur Fakheddine, qui avait quitté sa zone technique pour entrer sur le terrain afin de contester les décisions de l’homme en noir.

Ce n’est pas tout. La commission présidée par Jadir a également requis 6 matches de suspension pour le joueur du Moghreb de Tétouan, Hicham Al Amarani, pour avoir proféré des insultes à l’encontre de l’arbitre de la rencontre MCO-MAT comptant pour la 21e journée. Elle a aussi suspendu Issam Erraki1 pour an avec une amende de 10.000 DH. Ce dernier a agressé un agent de sécurité à la fin du match DHJ-AS FAR. Un comportement incompréhensible, surtout que son club a remporté la rencontre. Si la Commission de discipline va dans le bon sens, on peut s’interroger : les clubs pénalisés vont-ils faire appel de ces décisions et un combat juridique va-t-il s’engager, comme ce fut le cas quand Baddou Zaki a pénétré à l’enceinte du complexe sportif Moulay Abdellah pour protester contre l’arbitre Abdellah El Achiri ? On se souvient que la commission d’appel a abaissé la sanction de Baddou Zaki à 6 mois de suspension avec sursis contre un an en première instance et l’amende est passée de 60.000 à 30.000 dirhams.

Va-t-on assister à un feuilleton pareil où les peines infligées mardi resteront inchangées ? Ce n’est pas la première fois que la commission de discipline agit durement à l’encontre de dirigeants, d’entraîneurs ou de joueurs indisciplinés qui portent atteinte à l’image de notre football, alors que ces gens devraient donner l’exemple de bonne conduite. On se souvient du cas de Hliwate de l’OCS qui a « craché » sur un arbitre.
Par Abderrahman Ichi | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , ,