Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Décès du futurologue marocain Mahdi El Manjra
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Décès du futurologue marocain Mahdi El Manjra

Décès du futurologue marocain Mahdi El Manjra

Par: le samedi, juin 14, 2014

Rabat: Le futurologue marocain de renommée internationale, Mahdi El Manjra, s’est éteint vendredi à Rabat, à l’âge de 81 ans des suites d’une longue maladie.

6724603-10277823

Né le 13 mars 1933, feu Mahdi El Manjra, qui a assuré les fonctions de Directeur de la radiodiffusion télévision marocaine (1954) a occupé plusieurs postes dans le domaine scientifique et contribué à la fondation de la première Académie de futurologie.

Le défunt a fait ses études universitaires aux États-Unis à l’université Cornell (licence en biologie et en sciences politiques) et les continua en Angleterre où il obtint son doctorat (Ph.D. éco.) à la London School of Economics (université de Londres).

Il commence sa carrière en 1958 comme professeur à l’université Mohamed-V de Rabat.

Il a été nommé premier conseiller de la Mission permanente du Maroc auprès des Nations unies à New York. Il a occupé plusieurs hautes fonctions au sein de l’ONU (entre 1961 et 1981) y compris celles de chef de la division Afrique, de sous-directeur général de l’UNESCO pour les sciences sociales, les sciences humaines et la culture et de sous-directeur général pour la prospective.

Il a également été président de la Fédération mondiale des études du futur (entre 1977 et 1981), président de Futuribles International et il est président-fondateur de l’Association marocaine de prospective et de l’Organisation marocaine des droits de l’homme. Il est membre de l’Académie du royaume du Maroc, de l’Académie africaine des sciences et de l’Académie mondiale des arts et lettres.

Les condoléances du Roi Mohammed VI
A l’annonce du décès de feu Mahdi El Manjra, le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances aux membres de la famille du défunt.

« Le Maroc aura perdu l’un de ses hommes de pensée et de ses fidèles militants des droits de l’Homme qui ont contribué à la formation des générations marocaines » a écrit le souverain.

« Le défunt était l’exemple du penseur engagé et du chercheur futuriste sérieux qui a consacré ses œuvres au service de la défense des droits des peuples des pays en développement pour l’acquisition des fondements du développement global, basée sur la science et le savoir, ce qui lui a valu l’estime de tous ceux qui ont accompagné sa pensé et puisé de son savoir et de ses études que ce soit au niveau national ou international », ajoute le message royale.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,