Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Déchets Ménagers La Banque mondiale appuie la réforme du secteur
Actualités du Maroc » Sciences » Déchets Ménagers La Banque mondiale appuie la réforme du secteur

Déchets Ménagers La Banque mondiale appuie la réforme du secteur

Par: le mercredi, juillet 16, 2008

La Banque mondiale (BM) apporte son appui au programme du gouvernement pour la réforme du secteur des déchets ménagers afin d’assurer une meilleure gouvernance du secteur, la pérennité du service, et une meilleure performance économique, environnementale et sociale du secteur.

Cet appui porte notamment sur le plan d’action 2008-2012 du Programme national des déchets ménagers (PNDM), élaboré par le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement et le ministère de l’Intérieur et dont la présentation a été faite la semaine dernière à Rabat.
Ce projet entre dans le cadre du Prêt de politique de développement (PPD) du secteur des déchets ménagers.En parallèle, la Banque fournira aussi son appui au Maroc pour le développement et la mise en œuvre d’un projet programmatique Mécanisme pour un développement propre (MDP) dans le secteur des déchets solides. Celui-ci sera préparé, selon le bureau de la BM au Maroc, en partenariat avec le Fonds de l’équipement communal (FEC) et permettra aux collectivités locales de saisir les opportunités offertes dans le cadre du marché carbone.

« Ce projet s’inscrit dans le cadre de la Stratégie de coopération de la Banque mondiale avec le Maroc (CAS) qui accorde une importance particulière à la prise en charge des aspects environnementaux en tant qu’élément crucial pour accélérer le développement social, la croissance et la réduction de la pauvreté au Maroc », fait valoir la même source. Il est à noter que pour la mise en œuvre de ce plan d’action, trois conventions de partenariat, d’un montant de 300 millions de dirhams, ont été signées mercredi dernier à Rabat entre les deux départements susmentionnés. Elles portent sur le financement du secteur de l’assainissement liquide et des déchets ménagers dans 43 communes en vue d’atténuer leur « impact négatif » sur l’environnement et aider les collectivités locales à trouver les solutions appropriées à cette problématique.

Ce plan d’action vise, selon ses promoteurs, à augmenter le professionnalisme dans la gestion du secteur des déchets ménagers en termes de collecte et de mise en décharge dans les agglomérations urbaines, en vue d’atteindre un taux de collecte de plus de 90% et à réaliser des décharges contrôlées au profit de l’ensemble des communes. Il s’agit également, ajoutent-ils, de la fermeture et de la réhabilitation de l’ensemble des décharges sauvages existantes et l’organisation et le développement de la filière tri-recyclage-valorisation pour atteindre un taux de 20% de récupération des déchets générés, tout en introduisant des actions pilotes de tri à la source.

Il est à noter que le PNDM nécessitera un budget global de 37 milliards de DH sur 15 ans. Devant être réparti en trois phases et concerner l’ensemble des villes du Royaume, le programme vise, précise-t-on, à « préserver la santé publique, les ressources hydriques et l’environnement ainsi qu’à améliorer les conditions de vie des populations ». Il devrait générer entre 12.000 à 18.000 postes d’emploi.

Par ailleurs, selon le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Saad Hassar qui a pris part à une journée de communication à ce sujet, les collectivités locales, qui, de par la loi, ont la responsabilité de la gestion des déchets ménagers, tentent d’apporter une solution à cette problématique avec l’appui du ministère de l’Intérieur. Il a fait savoir que le budget consacré à cet effet est passé de 600 millions de DH en 2003 à 1,5 milliard de DH en 2008 (une somme injectée sur 5 ans). Cette journée de communication a connu la présentation du cadre juridique pour la gestion des déchets ménagers et des résultats préliminaires de l’analyse de l’impact social de la réforme du secteur des déchets.

Par Lahcen Oudoud | LE MATIN

www.lematin.ma

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , ,