Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Désindustrialisation du Maroc : La CGEM tire la sonnette d’alarme
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Désindustrialisation du Maroc : La CGEM tire la sonnette d’alarme

Désindustrialisation du Maroc : La CGEM tire la sonnette d’alarme

Par: le jeudi, novembre 14, 2013

Une délégation gouvernementale a été invitée à fournir des explications sur la politique industrielle du gouvernement d’Abdelilah Benkirane, au siège de la CGEM.

6046573-9020401

Miriem Bensalah Chaqroun, présidente de la CGEM a ainsi reçu un de ses prédécesseurs, l’ex-patron des patrons devenu ministre de l’industrie, Moulay Hafid Elalamy.

La réunion à laquelle ont assisté des membres du Conseil d’administration de la CGEM, a été consacrée à un débat sur la vision du gouvernement pour sortir de sa léthargie, le secteur industriel marocain.

La CGEM, à cette occasion, a dit son inquiétude de voir l’industrie au Maroc reculer autant, en des dimensions historiques.

Meriem Bensalah a déclaré à ce propos : «Il est inquiétant de voir cette dégradation du secteur de l’industrie, qui fournit 2,2 millions de postes de travail, soit 21% des emplois du pays».

Bensalah a ajouté que «Depuis 2009, l’industrie perd 25000 emplois par an. Enfin, l’industrie contribue aujourd’hui à moins de 15% du PIB alors que sa part était de 17% en 2005».

La patronne des patrons a appelé le gouvernement à une stratégie industrielle renouvelée, qui en plus d’agir sectoriellement, via des réalisations en investissements et des politiques volontaires de l’Etat, corrigerait des situations négatives qui entravent le développement privé de l’industrie.

Meriem Bensalah Chaqroun a énuméré 2 problèmes nécessitant une intervention en urgence du gouvernement:

1-    La concurrence déloyale, représentée par le secteur informel

2-    Le manque de normes, exigeant un effort soutenu de législation, dans le sens de l’équité, la loyale concurrence et une fiscalité avantageuse.

Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, s’est engagé devant ses ex-pairs de la CGEM, que le gouvernement entend définir, de manière concertée avec la CGEM, les contours du renouveau industriel et à y intégrer la compensation industrielle comme vecteur de croissance.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,