Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Deux projets de création d’entreprise au Maroc primés à Paris en clôture du programme « Tremplin Maroc »
Actualités du Maroc » Economie » Deux projets de création d’entreprise au Maroc primés à Paris en clôture du programme « Tremplin Maroc »

Deux projets de création d’entreprise au Maroc primés à Paris en clôture du programme « Tremplin Maroc »

Par: le lundi, juin 14, 2010

Deux projets portés par de jeunes entrepreneurs en herbe désirant s’implanter au Maroc ont été primés, samedi soir à Paris, en clôture du programme « Tremplin Maroc« , l’événement phare de l’association « Maroc Entrepreneurs« .

Tremplin MarocLe premier Prix a été attribué au projet « Medina Telecom« , une solution proposant la mutualisation des fonctionnalités de communications pour les PME portée par Anas Alhilal, un consultant de télécommunications basé à Paris.

Le second a été décerné à « Evestia ». Ce projet porté par Omar Souidi, un lauréat de l’Ecole Centrale de Paris, propose une plateforme d’e-business pour le développement des PME au Maroc en facilitant leur mise en relation avec des investisseurs étrangers (b2b).

S’agissant du suivi des projets primés, M. Serghini a assuré que les lauréats des éditions précédentes, ont créé leur entreprise et démarré leur activité, citant l’exemple de la création d’une filière de collecte, de traitement et de revalorisation des huiles alimentaires usagées ou celui de la commercialisation de supports publicitaires innovants.

Ce rendez-vous a été marqué par l’organisation d’une table ronde sur le thème: « la diaspora marocaine: vivier pour le développement de l’entreprenariat au Maroc » et d’une conférence autour du thème « Projet de régionalisation au Maroc: les nouvelles perspectives pour l’entreprenariat ».

Intervenant lors de cette conférence, le directeur général de l’Agence de Développement Social (ADS), M. Nagib Guedira, a souligné la portée du lancement du processus de régionalisation au Maroc, notant qu’il s’agit d’une « transformation du discours en actes ».

Il a, à cet égard, engagé les jeunes compétences de la diaspora marocaine à se mobiliser pour contribuer à la dynamique de développement en cours au Maroc.

De son côté, Abdelkrim Mehdi, Directeur général du Fonds d’investissement de la Région de l’Oriental, a mis l’accent sur les chantiers lancés sous l’impulsion de SM le Roi partout dans le Royaume, notamment en matière de développement d’infrastructures autoroutières, portuaires, aéroportuaires et de réhabilitation urbanistique des villes et des douars qui, a-t-il estimé, constitue une plateforme idéale pour la régionalisation.

Outre les membres de l’Association, la rencontre a connu la participation de capital-risqueurs et des représentants d’associations et de plusieurs établissements partenaires publics et privés, tels l’Agence du Développement de l’Oriental, Chaabi Bank (Groupe Banque populaire).

Créée en en 1999, l’association Maroc Entrepreneurs a pour vocation de contribuer au développement économique au Maroc à travers l’encouragement des Marocains établis à l’étranger, en particulier en France, à créer leur entreprise au Maroc et l’incitation des « talents » Marocains à rentrer au pays pour rejoindre une entreprise existante, ou en création.

Basée à Paris, Lyon et Londres, Maroc Entrepreneurs regroupe aujourd’hui le plus grand réseau de cadres supérieurs et d’étudiants marocains en Europe, avec plus de 10.000 membres.

Trois autres projets finalistes de ce concours ont été également présentés lors de cette 4ème édition du « Rendez-vous de la création d’entreprise », tenue à la prestigieuse Ecole supérieure de Commerce de Paris (ESCP). Ils portent sur les domaines du courtage dans le tourisme responsable, le recrutement de compétences à destination des marchés émergents et l’e-commerce de matériel de puériculture.

Ce concours est le couronnement d’un programme étalé sur près de six mois, offert gratuitement par une équipe de jeunes bénévoles de Maroc Entrepreneurs pour accompagner les porteurs de projets jusqu’à la création effective de leur entreprise au Maroc.

Après une première sélection des projets les plus innovants et réalisables à court ou moyen termes, les candidats retenus suivent les formations Tremplin Maroc à Paris au rythme d’un samedi sur deux pendant quatre mois. Ces sessions de cours théoriques et de coaching personnalisé sont dispensés, en comité restreint, par des professionnels reconnus sur la place parisienne.

La formation porte sur des disciplines aussi variées que l’étude de marché, le business model, l’analyse financière, la comptabilité, la fiscalité ou le juridique.

Selon Mohamed Naoufal Serghini, Secrétaire général de Maroc Entrepreneurs, le concours Tremplin Maroc, s’adresse à tout porteur de projet, Marocain ou non, étudiant ou diplômé, qui se sent motivé par l’aventure de l’entrepreneuriat et qui est prêt à s’impliquer pour faire aboutir un projet dans lequel il croit.

Chaque année, l’association reçoit au total une centaine de candidatures, parmi lesquelles une vingtaine sont pré-sélectionnées. Par la suite, un jury en retiendra cinq ou six qui bénéficieront d’un accompagnement concret pendant quatre ou cinq mois, a-t-il précisé à la MAP.

Le jury ne juge pas la viabilité ou la rentabilité du projet mais plutôt la démarche, le business plan et la structure, a-t-il expliqué.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , ,