Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Diabète: 31 % des cas pris en charge en 2015
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Diabète: 31 % des cas pris en charge en 2015

Diabète: 31 % des cas pris en charge en 2015

Par: le vendredi, novembre 13, 2015

diabete
Le nombre de patients diabétiques avec le soutien du ministère de la santé en 2015 dont 620, 000 280, 000 à l’insuline.
Le nombre de patients diabétiques avec le soutien du ministère de la santé en 2015, y compris 620, 000 280 000 à l’aide de l’insuline, environ 31 pour cent du total diabète au Maroc, selon le département d’épidémiologie et les maladies et en vertu du présent article. 60 pour cent des personnes souffrant de diabète, avec le soutien du ministère de la santé et Ramédistes avantages régime d’assistance médicale (RAMED) carte Dr Fatima-Zohra Mouzouni, directeur des maladies métaboliques et endocriniens dans cette direction, à l’occasion de la journée mondiale du diabète (14 mars), a-t-il déclaré. En outre, dit 37 pour cent du diabète de soutien direct dans les zones rurales Dr Mouzouni, conseils que 15 000 enfants atteints de diabète dépendant du niveau des consultations sur le diabète chez les enfants. Le diabète est une maladie chronique et le silence qui provoque des complications graves intéressant surtout le système cardio-vasculaire (y compris par le biais de maladies coronariennes et l’hypertension artérielle), neurologiques, oculaires et rénales et des membres inférieurs. Le diabète est également la principale cause de cécité, d’insuffisance rénale et les amputations et les principales sixième causent de décès. Reconnaissant la gravité de cette maladie de ce siècle, le ministère de la santé a développé le diabète une priorité inscrite dans la stratégie du secteur santé 2012-2016, ont indiqué des responsables. Par conséquent, le ministère a créé une vérification du système chez les personnes à risque élevé dans toutes les installations de soins de santé primaires au niveau national, à raison de 500, 000 personnes en danger à considérer chaque année. Il a également souligné la disponibilité et des médicaments gratuits pour le diabète (produits insuliniques anti oral diabète) surtout pour les ramédiste de la population, avait signalé, notant qu’en 2014, elle a réservé un budget de 133 millions de dirhams pour l’achat de ces médicaments. Le ministère a supervisé la formation des médecins généralistes dans le domaine des soins aux diabétiques pour surmonter l’insuffisance et la répartition équitable des endocrines national dit réglage intégré de centres de soins pour les maladies chroniques (diabète, hypertension artérielle), les patients atteints de diabète qui peut bénéficier de conseil spécialisé (endocrinologie, cardiologie, néphrologie, ophtalmologie) et le contrôle du métabolisme. Administrateur, et Deuxièmement, il a été conduit à la mise en œuvre du programme d’enseignement correctif dans sept sites pilotes, dans le but de « mainstreaming » est d’organiser, en collaboration avec ses partenaires, les consultations dans le diabète chez les enfants. Dans le cadre de la prévention contre les maladies chroniques coûteux dont le diabète, signé de l’Office national d’assurance maladie (ANAM) et le Fonds National pour le bien-être social agences (CNOPS) Ministère du partenariat de santé accord tripartite en octobre 2014, au cours de la période de 3 ans, selon le Dr Mouzouni. La première année est allouée au sujet du diabète et ses complications, ajoutant qu’à ce titre, les trois institutions ont mis au point un plan de communication pour une campagne nationale de sensibilisation sur le diabète et ses complications sous le slogan « ensemble contre le diabète. » Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 10 pour cent de la population du Maroc de 25 ans et plus étaient atteintes de diabète en 2012, 1, 7-2, 000, 000 diabétiques. Le diabète est une maladie métabolique dans des causes multiples, caractérisée par la chronique hyperglycémie est accompagnée de troubles du métabolisme des glucides, lipides et protéines causés par des défauts dans la sécrétion d’insuline, ou action, même les niveaux. Il existe deux principaux types de diabète. Type 1 (DT1) se développe généralement dans l’enfance ou l’adolescence. La survie du patient puis dépend de la gestion des injections d’insuline pour la vie. Type 2 (T2DM) d’évoluer et en même temps, à l’âge adulte, lié à l’obésité, la sédentarité et la malnutrition. Ainsi devrait les gens qui souffrent de cette maladie, une bonne alimentation et adopter un mode de vie actif.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes :