Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Discours du Roi Mohammed VI : Positiver pour réussir
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Discours du Roi Mohammed VI : Positiver pour réussir

Discours du Roi Mohammed VI : Positiver pour réussir

Par: le mercredi, juillet 31, 2013

En s’adressant à la nation hier mardi 30 juillet, à l’occasion du 14ème anniversaire de son intronisation, le Roi Mohammed VI a choisi de rappeler aux marocains que leur pays avançait et que la marche de son développement est ininterrompue depuis plus de 14 ans, accumulant les acquis. 5735802-8551498

l’occasion de la fête du trône, commémorant la 14ème année de règne du Roi Mohammed VI, ce dernier a adressé un discours à la nation, un propos qui fut attendu, pour entendre s’exprimer le Roi sur ce que les marocains voient comme crises à l’économie et à la politique, surtout après la cinglante et fort inutile dispute ayant opposé en sein de la coalition gouvernementale, le PJD et l’Istiqlal.

Via son discours concis et droit au but, le souverain a invité les marocains à positiver pour mieux se ressourcer en énergies créatives, loin des pessimismes, nourris politiciennement par une classe politique, n’ayant que le nihilisme pour fond de commerce et par des médias relayant dans la médiocrité leurs négativisme.

«Notre gouvernement actuel a trouvé entre ses mains, dans le domaine économique et social, un héritage sain et positif, constitué d’actions constructives et de réalisations tangibles» a tenu à rappeler le souverain, comme pour recadrer les discours publicités des uns et des autres qui se croient salvateurs d’un Maroc à genoux et qui se disent héritiers d’un pays désertifiés.

Le Roi a fait ainsi le bilan des réalisations, des chantiers en cours et des horizons à atteindre.

De la stratégie de développement industrielle ‘Plan Emergence ’, passant par les stratégies touristiques ‘Plan Azur’ et ‘Vision 2020’ et jusqu’à la stratégie agricole ‘Maroc vert’, le Roi rappelle aux marocains qu’il y a qu’une seule manière de réussir, marcher sur du concret et travailler continuellement, loin des bavardages politiciens improductifs et des annonces leurres électoralistes.

«Nous ne pouvons donc que encourager (notre gouvernement) à aller de l’avant avec autant de volonté et de détermination, pour réaliser davantage de progrès» a espéré le souverain, qui a réitéré son engagement devant les marocains, de veiller à ce que le sérieux reste de mise, pour l’exécution de la marche du Maroc vers les progrès.

Le Roi Mohammed VI a tracé pour le proche avenir les pas à franchir sur le chemin de l’application des principes constitutionnels, notamment en termes de promotion des valeurs de la diversité culturelle, invitant à ce que «le secteur culturel traduise la diversité et l’identité plurielle qui font que le Royaume possède un patrimoine culturel et artistique digne d’admiration».

Même mots d’ordre furent dans le discours royal concernant, l’enrichissement en expérience et en applicabilité du «modèle religieux incarné par la commanderie des croyants, promotrice d’ouverture et de tolérance» ainsi que la primordialité de «la réforme de la justice, sa moralisation et sa modernisation, ainsi que le renforcement de son indépendance».

Le souverain a aussi annoncé que le secteur agricole qui sera désormais fiscalisé, sera exempté d’impôts aux niveaux des petites exploitations et des agriculteurs vivriers.

Même ton positiviste a été celui du Roi quand il a évoqué la politique étrangère du royaume.

Le souverain a agrémenté son propos là-dessus de termes suggérant, la concorde, le respect et la coopération à l’international.

Ne versant point dans les fanfaronnades populistes, le Roi Mohammed VI a ré-annoncé un Maroc équilibré dans sa politique étrangère et respectueux de son monde et de ses valeurs.

«Nous avons toujours veillé à suivre une politique internationale équilibrée et multidirectionnelle, tant et si bien que nous avons réussi à renforcer de manière concrète et tangible nos relations avec nos partenaires traditionnels, et à ouvrir des perspectives nouvelles et prometteuses avec les nouveaux partenaires» a expliqué le souverain, indiquant son immuable volonté pour un nouvel ordre maghrébin, où démocratie et droit seraient maîtres.

Fermement, le Roi Mohammed VI a soutenu qu’au nom de ce même principe de droit, l’Algérie est responsable politiquement, humainement et juridiquement de la situation dégradante imposée par elle, aux populations sahraouies, séquestrées par la force dans les camps de détentions de Tindouf et ses parages.

En fin le souverain a tenu à dire «la fierté que Nous inspirent le civisme et l’attachement immuable à la mère patrie, dont font preuve les membres de notre communauté résidant à l’étranger. En effet, bien que leur situation matérielle ait pâti cette année de la crise financière mondiale, ils supportent volontiers les fatigues du voyage, parfois de longues distances à travers l’Europe, pour se rendre dans leur pays et y retrouver les leurs. Nous saluons, donc, leur patriotisme sincère, leur souhaitons la bienvenue, et les assurons de toute Notre sollicitude».

Le Roi, dans son discours, a donné écho d’un Maroc qui ne cesse d’avancer, sur la dure voie de l’apprentissage, mu par sa volonté de réussir, conscient de la gradualité imposée de sa tache et des efforts nécessaires, nécessitant mobilisation de tous, avec durs engagements et esprits positifs.

source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,