Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Drame de Mina: Le bilan des victimes marocaines s’élève à 42 décès
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Drame de Mina: Le bilan des victimes marocaines s’élève à 42 décès

Drame de Mina: Le bilan des victimes marocaines s’élève à 42 décès

Par: le mercredi, octobre 28, 2015

120481536
Le nombre de morts dans la bousculade à Mina à 42 morts parmi les pèlerins Maroc identifié 41 mardi, affaires islamiques ministre Ahmed Toufiq, a-t-il déclaré.
Le ministre a également déclaré que les trois pèlerins blessés sont admis aux soins intensifs et une femme toujours portés disparus. Groupes de Justice et du développement, communauté unité authenticité et de modernité et de l’indépendance et l’égalité, a déclaré à la maison pour défendre les Mona Ahmed Tawfik à « résoudre cette terrible tragédie ne subissait pas négligence. » il a ajouté que depuis l’accident, publié des communiqués de presse par le ministère des affaires étrangères et de la coopération, le ministère de l’intérieur ou à l’ambassade d’Arabie saoudite à Riyad, ajoutant que le Maroc Arab News Agency (carte) délivré 16 versions pertinentes jusqu’ici dans ce drame. Dans le même contexte et en réponse à une question d’un groupe de constitutionnel Union (UC) d’évaluer marocain hadj mission qui fait énorme, comme en témoignent les autorités saoudiennes, Notant que cet effort a continué sous les auspices de la Commission royale a été envoyée aux lieux sacrés et composé de représentants des ministères des affaires étrangères et de la coopération et de l’intérieur et les Awqaf et affaires islamiques. Ce Comité, sous la direction de l’Ambassadeur en Arabie saoudite, nuit et jour, travaillant dans les hôpitaux et les morgues et établi le bilan  »fondé sur les résultats de l’analyse de l’ADN et des techniques avancées dans l’identification des personnes. » Par ailleurs, répondant à une question sur la formation des imams africains au Maroc, Taufik dit Maroc avait commencé à former les imams en provenance des pays tiers pour une période de deux ans et demi affecte devant Mali et Côte d’Ivoire, Guinée et Tunisie, ainsi qu’une gamme qui représente l’Union des mosquées en France. Le ministre a également déclaré que plusieurs demandes à cet égard fait par de nombreux pays africains et non africains, souhaitant bénéficier de celui-ci « d’une formation de type » sur la base d’un programme convenu entre le Maroc et chaque pays.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,