Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
El Ouafa veut mettre un terme au phénomène des Salariés « fantômes »
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » El Ouafa veut mettre un terme au phénomène des Salariés « fantômes »

El Ouafa veut mettre un terme au phénomène des Salariés « fantômes »

Par: le jeudi, mai 30, 2013

Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, a affirmé, mardi à Rabat, que son département s’apprête à mettre un terme au phénomène des bénéficiaires de la mise à la disposition . Ce phénomène qui touche le secteur de l’éducation nationale s’est aggravé au cours des dernières années. Quelque 229 cas ont été révisés après la présentation aux services concernés des documents prouvant que les bénéficiaires exercent normalement leurs fonctions pédagogique et administrative, alors qu’il est prévu de régler d’autres cas après la publication des listes des mis à la disposition, a expliqué M. El Ouafa, en réponse à une question sur ce sujet présentée par le groupe Alliance socialiste à la Chambre des représentants. mohamed-el-ouafa-ministre-de-education-maroc-300x175

Le ministère place la promotion de l’enseignement dans le monde rural parmi ses priorités afin d’assurer les conditions nécessaires pour une adhésion forte et continue des cadres d’enseignement, a indiqué le ministre, en réponse à une autre question présentée par le groupe Istiqlali pour l’unité et l’égalitarisme.

A cet effet, le ministère a pris une batterie de mesures qui concernent l’élargissement de l’offre pédagogique, d’autant que le nombre des établissements dans les divers cycles d’enseignement a connu une hausse significative, tout comme celui des ressources humaines et des logements de fonction au profit des enseignants Âœuvrant en milieu rural, a-t-il dit.

Selon M. El Ouafa, le nombre des écoles communales a passé de 13 au titre de l’année scolaire 2010-2011 à 44 cette année, faisant état de la programmation de la construction de 150 autres écoles communales entre 2013 et 2016.

source: maroc212

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,