Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Emploi: le secteur des services a créé 111.000 postes en 2012
Actualités du Maroc » Economie » Emploi: le secteur des services a créé 111.000 postes en 2012

Emploi: le secteur des services a créé 111.000 postes en 2012

Par: le mardi, février 5, 2013

Avec la création de 127.000 emplois rémunérés, dont 111.000 postes dans le secteur des services, l’année 2012 a connu une création nette de 1.000 postes, indique le Haut Commissariat au Plan.inspection-travail

En effet, au niveau sectoriel, le secteur des « services » a créé 111.000 postes d’emplois, soit une hausse de 2,8% du volume d’emploi du secteur. Au niveau de ce dernier, les hausses ont concerné principalement les branches des « services personnels » (33.000 postes dont 30.000 en milieu urbain), du « commerce de détail et réparation d’articles domestiques » (32.000 postes essentiellement en milieu urbain et dont 21.000 hors magasin) et la branche des « services domestiques » (15.000 postes exclusivement en milieu urbain), souligne le HCP dans un communiqué parvenu au Portail Menara.

En revanche, tous les autres secteurs ont perdus des emplois :

•   l’ »agriculture, forêt et pêche » avec 59.000 emplois en moins, soit une baisse de 1,4% du volume d’emploi du secteur (contre une création moyenne annuelle de 4.000 postes au cours de la période 2009-2011);
•   l’ »industrie y compris l’artisanat » avec 28.000 postes d’emploi, (soit une baisse de 2,2%) confirmant une réduction moyenne annuelle de 24.000 au cours de la période 2009-2011;
•    les BTP avec 21.000 postes d’emploi, (soit une baisse de 2,0%) contre une création moyenne annuelle de 52.000 au cours de la période 2009-2011;
•    les « activités mal désignées » avec 2.000 postes perdus.

Concernant les déséquilibres entre l’offre et la demande au niveau du marché du travail, le nombre de chômeurs a augmenté entre 2011 et 2012 de 10.000. Le taux de chômage a ainsi enregistré une légère hausse de l’ordre 0,1 point avec une stagnation en milieu urbain et une augmentation de l’ordre de 0,1 point en milieu rural, touchant principalement les jeunes (+0,7 point parmi les 15 à 24 ans et +0,3 point parmi les 25 à 34 ans). Cette quasi-stagnation du taux de chômage a été accompagnée d’une baisse de 1,3 point du taux de sous-emploi.

En milieu urbain, les 48.000 postes nouveaux sont le résultat d’une création de 96.000 postes dans les services (soit un accroissement de l’emploi du secteur de 2,9%) et de 10.000 postes dans l’ »agriculture, forêt et pêche » (+3,9%) et d’une régression de l’emploi dans les secteurs de l’ »industrie y compris l’artisanat » de 36.000 postes (-3,5%) et des BTP de 22.000 postes (-3,4%).

En milieu rural, l’ »agriculture, forêt et pêche » a perdu 69.000 postes d’emploi (soit -1,8% du volume d’emploi du secteur) et les « activités mal désignées » 2.000 postes ; pour les autres secteurs :
•    les « services« , ont créé 15.000 emplois, soit une hausse de 2,1% du volume d’emploi du secteur ;
•   l’ »industrie y compris l’artisanat », 8.000 postes, soit une hausse de 4,1% ;
•    les BTP, 1.000 postes, soit une hausse de 0,4%.

Légère baisse des taux d’activité et  d’emploi

La population active âgée de 15 ans et plus a atteint au cours de l’année 2012, 11.549.000 personnes, soit une légère hausse de 0,1% par rapport à l’année 2011 (augmentation de 0,9% en milieu urbain et diminution de 0,8% en milieu rural). Le taux d’activité a baissé de 0,8 point, passant de 49,2% en 2011 à 48,4% en 2012.

En matière d’emploi, 127.000 emplois rémunérés ont été créés au cours de la période (dont 72,4% sont des auto-emplois),  résultat d’une création de 63.000 postes en milieu urbain et 64.000 en milieu rural. En revanche, l’emploi non rémunéré a enregistré une baisse de 111.000 postes en zones rurales et 15.000 postes en zones urbaines, soit, au total, 126.000 postes perdus. Les pertes d’emplois non rémunérés ont été relevées principalement dans le secteur de l’ »agriculture, forêt et pêche » (-108.000 postes contre un recul de 18.000 au niveau des autres secteurs).

En conséquence, le volume global de l’emploi est passé de 10.510.000 en 2011 à 10.511.000 en 2012, soit une création nette de 1.000 postes d’emplois, résultat d’une création de 48.000 postes en zones urbaines et d’une perte de 47.000 postes en zones rurales. Le taux d’emploi est passé, au cours de la même période,  de 44,8% à 44,1%. Il a baissé de 0,5 point en milieu urbain (de 37,5% à 37,0%) et de 1,0 point en milieu rural (de 55,7% à 54,7%).

source: Menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,