Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Facebook, une source de malheur
Actualités du Maroc » Medias » Facebook, une source de malheur

Facebook, une source de malheur

Par: le samedi, août 17, 2013

Une enquête menée auprès de 82 jeunes adultes disposant de smartphones et de comptes Facebook révèle la triste vérité: « plutôt que d’améliorer le bien-être des gens, l’utilisation de Facebook a l’effet inverse : elle l’empire ».

En effet, des chercheurs ont tenté d’évaluer le bien-être de ces jeunes adultes en leur envoyant des textos cinq fois par jour durant deux semaines pour leur demander s’ils se sentaient seuls ou inquiets, combien de fois ils avaient visité le réseau social et communiqué « directement » avec d’autres personnes.Les résultats ont montré « que plus les personnes utilisaient Facebook à un moment donné, moins elles se sentaient bien le moment d’après lorsque nous leur envoyions un texto », écrivent les chercheurs.

« Plus elles (l’)ont utilisé durant les deux semaines, plus leur degré de satisfaction dans la vie a décliné au fil du temps », ajoutent-ils. En contre partie, les interactions directes avec les gens, non par le biais des réseaux sociaux, ont conduit à améliorer ce bien-être personnel, selon les chercheurs.5774260-8607868

Pour Catalina Toma, chercheuse à l‘université du Wisconsin, le temps de réaction qui peut être long entre deux échanges exerce une évidente influence. En modifiant, améliorant la présentation, ou mettant sur pause, c’est un tout autre temps qui intervient – contrairement aux échanges dans la ‘vraie vie’. Parmi les émotions, le sentiment de dignité ou de respect personnel peuvent être chahutés, tout cela découlant de la distance entre le profil et la personne. Une sorte d’avatar qui nous représente et que l’on incarne se retrouve face à un tiers : en interposant deux éléments entre les personnes, se dessine cependant une implication émotionnelle forte.

Toutefois, les chercheurs refusent de généraliser les résultats et de dire que l’utilisation de Facebook – ou d’autres réseaux sociaux – a les mêmes effets sur tout le monde. « Nous nous sommes concentrés sur les jeunes adultes parce qu’ils représentent une part essentielle des utilisateurs de Facebook« , précisent-ils.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,