Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le Festival du Film de Tanger, un évènement pour promouvoir la production nationale
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Culture » Le Festival du Film de Tanger, un évènement pour promouvoir la production nationale

Le Festival du Film de Tanger, un évènement pour promouvoir la production nationale

Par: le vendredi, janvier 13, 2012
La création d’un festival national du film dans la ville de Tanger depuis plus d’une décennie, est une noble initiative qui contribue à la promotion du 7ème art marocain.

festival du film de tangerLa 13ème édition qui se tient du 12 janvier au 21 janvier courant s’annonce prometteuse puisqu’elle enregistre par rapport à l’année précédente, une participation record avec quelque 23 longs-métrages programmés et un nombre tout aussi important de courts-métrages en compétition officielle.

Le président du jury pour la compétition des longs-métrages n’est autre que le grand sociologue français Edgar Morin, également directeur émérite au CNRS, auteur de plusieurs ouvrages et spécialiste chevronné du 7ème art.

La vice-présidence est assurée par un autre sociologue de formation en l’occurrence Ahmed Herzenni, ex-président du Conseil Consultatif des Droits de l’Homme.

Quant au jury « courts métrages », il est présidé par le réalisateur ivoirien Fadika Kramo-Lanciné, reconnu comme étant un spécialiste du 7ème art africain.

Le coup d’envoi sera donné par le film « La lune » réalisé en 1902 par le français Georges Méliès (1861-1938), père des effets spéciaux et premier réalisateur et créateur du premier studio de cinéma en France. Cette grande Œuvre a déjà été présentée en mai dernier, lors de l’ouverture du Festival de Cannes. Sa projection à Tanger est une première au Maroc et en Afrique. Seront en lice dans le cadre de la compétition officielle, les longs-métrages « Andalousie, mon amour » de Mohamed Nadif, « Le retour du Fils » d’Ahmed Boulane, « Nhar Tzad Tfa Dou » de Mohamed Keghate, « Les Mains Rudes » de Mohamed Asli, « Mort à Vendre » de Faouzi Bensaidi, « Femme écrite » de Lahcen Zinoune, « Le Bout du Monde » de Hakim Noury, « Sur la planche » de Liila Kilani, « Un Marocain à Paris » de Said Naciri et « Omar m’a Tue  » de Rochdy Zem. Vont également concourir pour cette compétition officielle les films « L’Amante du Rif  » de Narjiss Nejjar , « Les mécréants » de Mohcine Besri, « Ben X » de Mohamed El Younsi, « La danse du monstre » de Majid Lahcen, « Rêves ardents » de Hakim Belaabbas, « Le scénario » de Aziz Saad Allah, « Andromane de Sang et de charbon » de Azelarab Alaoui, « Road to Kaboul » de Brahim Chkiri, « Le sac de Farine » de Khadija Saidi Leclere, « Regarde le Roi dans la Lune » de Nabyl Lahlou, « Les Hommes Libres » d’Ismail Ferroukhi, « L’Enfant Cheikh » de Hamid Bennani et « Pour une Nouvelle Séville » de Kathy Wazana.

Concernant la section « courts-métrages », vingt-trois films seront en compétition, à savoir « Mannequin » (de Hinda Oulmouden, « Rocky doit mourir » d’Abdellah Nihrane, « Vers une nouvelle vie » d’Abdellatif Amejgag, « Mokhtar » de Halima Ouardiri, « Sur la route du paradis » de Uda Benyamina, « Comme ils disent » de Hicham Ayouch, « La main gauche » de Fadel Chouika, « Rêves fragiles » de Houssam Azmani.

Y sont en outre programmés, « En héritage » de Reda Mustapha, « Ensemble » de Mohammed Fekrane, « Android » de Hicham Lasri, « Beau rêve » d’Abdelghafar Salfi, « Inchaa ‘allah » d’Abdelhadi El Fakir, « 30 secondes » de Ghalia Quissi, « Riad si issa » d’Abdeladim Abdelilah, « Amnésia » d’Ali Tahiri, « Les vagues du temps » d’Ali Benjelloun.

Dans cette même section seront projetés « Dessins d’amour  » de Maryem Ait Belhoucine, « Quand ils dorment » de Myriam Touzani, « Robio » de Mohammed Rouini, « L’avocat » de Tarik El Jouhary, « Cha’ala » de Hicham Hajji et « Murmures des cimes » d’Ameur Cherqui.Douze prix, dont le Grand Prix du Festival, le Prix spécial du jury, Prix de la première Œuvre, du scénario, du premier et second rôle masculin et féminin, ainsi que les prix techniques de l’image, le son, le montage et la meilleure musique originale, seront attribués aux meilleurs longs métrages.

Cette 13ème édition sera marquée par des hommages au comédien Salah Eddine Benmoussa et aux cinéastes Mostapha Derkaoui et Abdellah Mesbahi.

Pour récompenser les meilleurs courts-métrages, trois prix sont prévus: Grand Prix du Festival, Prix spécial du jury et Prix du scénario.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,