Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Festival international du cinéma d’auteur : Hommage appuyé à l’artiste marocaine Touria Jabrane
Actualités du Maroc » Culture » Festival international du cinéma d’auteur : Hommage appuyé à l’artiste marocaine Touria Jabrane

Festival international du cinéma d’auteur : Hommage appuyé à l’artiste marocaine Touria Jabrane

Par: le mercredi, juin 29, 2011

festival international du cinema auteurUn vibrant hommage a été rendu, mardi soir, à l’actrice marocaine, Touria Jabrane, en reconnaissance à son parcours artistique incontestablement riche et son talent.

Intervenant à cette cérémonie, initiée dans le cadre du 17ème festival international du cinéma d’auteur (24 juin-2 juillet), l’écrivain Hassan Nejmi a souligné que Touria Jabrane compte parmi les artistes pionnières dans le théâtre marocain connu pour ses rôles, son histoire et ses interprétations tant au cinéma qu’à la télévision.

Les interprétations de la comédienne marocaine reste gravée dans la mémoire individuelle et collective des Marocains, a-t-il relevé, soulignant qu’elle a su donner, tout au long de sa carrière, de son temps et son être au service des nobles causes.

L’écrivain a donné un témoignage sur le parcours de l’actrice, qui, pour lui, incarne l’icône même du théâtre national tout en étant la star au cinéma et à la télévision.

Tout en rappelant les moments phares de son parcours artistique, Hassan Nejmi est également revenu sur l’humanisme et le combat de l’actrice dans le domaine des droits de l’Homme ainsi que son militantisme au sein de diverses associations.

Pour sa part, le réalisateur Lahcen Zinoun a rendu un vibrant hommage aux Œuvres et surtout aux interprétations réussies avec brio de l’actrice notamment dans « 4h à Shatila « , « Le soleil se meurt  » et « Yak Ghir Ana », estimant que Touria Jabrane a réussi également à donner une excellente image de la culture marocaine au niveau national et international.

Emue, l’actrice a de son côté exprimé sa grande fierté quant à cette initiative, estimant que cet hommage intervient dans le sillage du parachèvement du processus démocratique au Maroc dans un contexte de mobilisation de toutes les composantes autour du projet moderne et progressiste.

Elle a saisi l’occasion pour exprimer ses remerciements aux organisateurs, relevant que cette initiative est un hommage à tous les artistes marocains.

L’actrice, qui figure parmi les membres fondateurs du festival international, a également exprimé sa joie de voir ce festival prendre de l’ampleur au fil des éditions et « voir ce rêve se concrétiser ». Elle a estimé que cette manifestation culturelle est une ode à la vie et au cinéma.

A cette occasion, le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, a remis à l’actrice l’écu du festival en hommage à son parcours artistique et en reconnaissance à son talent.

Un court métrage regroupant des séquences des principaux rôles interprétés par Touria Jabrane a été également projeté lors de cet hommage.

Touria Jabrane reste indéniablement la diva du théâtre arabe ayant pendant plus de quarante ans arpentés les plus prestigieuses planches dont rêverait un comédien.

Touria Jabrane a fait des études au conservatoire de Casablanca pour embrasser une carrière d’actrice dévouée et totalement dédiée à sa passion et son métier. Elle brillera de mille feux tantôt dans la troupe Masrah Ennas de Tayeb Seddiki en interprétant des rôles profondément ancrés dans la culture du terroir tantôt dans la troupe Masrah Al Youm, cofondée avec son conjoint, Abdelouahed Ouzri, où elle installe son incommensurable talent dans des rôles devenus classiques du genre.

Au cinéma comme à la télévision, Touria Jabrane campera autant se faire peu de très jolis rôles dans une dizaine de films. Ainsi, elle a joué dans « Aatach » de Saad Chraibi, « Les lèvres du silence » de Hassan Benjelloun.

Elle a été décorée par feu SM Hassan II du Wissam du mérite national.Elle a été également faite Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres de la République française et a reçu le Prix Vermeil de l’Académie française des « Arts-Sciences-Lettres ».

En octobre 2007, une nouvelle page s’ouvre dans sa vie. Elle est nommée ministre de la Culture.

Dans le cadre de cet hommage d’autres longs métrages seront projetés dans lesquels Touria Jabrane tient le principal rôle à savoir « Oud L’Ward » de Lahcen Zinoun (90 min, 2007), « Titre Provisoire » de Mustapha Derkaoui (107 min, 1084) et « Zeft » de Tayeb Seddiki (100 min, 1984).

Un autre hommage a été rendu samedi dernier à la comédienne égyptienne Leila Iloui, à l’occasion de cette manifestation cinématographique.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,