Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Festival national du film : projection de « Nhar Tzad Tfa Dow » de Mohamed Karrat
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Culture » Festival national du film : projection de « Nhar Tzad Tfa Dow » de Mohamed Karrat

Festival national du film : projection de « Nhar Tzad Tfa Dow » de Mohamed Karrat

Par: le lundi, janvier 16, 2012
Le film « Nhar Tzad Tfa Dow » (Le jour où il est né, la lumière s’est éteinte) du réalisateur Mohamed Karrat a été projeté dimanche à Tanger, dans le cadre de la 13 ème édition du Festival national du film.

CINEMA MAROCProjeté sur l’écran de la salle Roxy, « Nhar Tzad Tfa Dow » inscrit en compétition officielle du festival, vient donner un nouveau souffle au 7ème art national grâce à une spécificité technique avant-gardiste.

Bien qu’il soit ingénieur informaticien de formation, le jeune Mohamed Karrat voue une admiration sans borne au monde du cinéma où il tente de se frayer sa propre place.

Il introduit dans ce film les effets spéciaux et surtout l’action qui marque les films hollywoodiens.

« Nhar Tzad Tfa Dow », premier long-métrage de Karrat et coproduit avec Rachid El Ouali, relate l’histoire d’un jeune homme : Said qui, en se réveillant un jour, découvre un clone qui lui ressemble étrangement. Bouleversé par la présence de ce nouvel être, Said tente par tous les moyens de se débarrasser de cette « copie » qui transforme sa vie en un vrai labyrinthe.

La voix off de Said, interprété par Rachid El Ouali, berce le spectateur dans un passé nostalgique, celle des parents du personnage et de leur première rencontre et qui est la phase d’avant la naissance de Saïd.

Jusque-là tout va bien, mais quelques mois plus tard, les parents meurent électrocutés. L’enfant grandira dans un orphelinat. Mais la chance lui sourit à nouveau lorsqu’il entreprend de brillantes études et intègre une grande société où il exerce en tant qu’ingénieur informaticien.

Les évènements prennent ainsi, un tournant caractérisé par un style à la fois fantastique et comique, provoquant un rire subtil et des émotions exaltées chez un public, venu en masse pour découvrir un long-métrage marocain, vu d’un nouveau regard et qui repose essentiellement sur des trucages et des effets spéciaux.

Ce film illustre la volonté d’un réalisateur prometteur qui veut témoigner de la naissance d’un nouveau cinéma marocain qui évoque des sujets authentiquement marocains et techniquement innovés.

Dans son long-métrage, Mohamed Karrat essaie de refaire la même expérience pour la série « Al Bou’d Al Akhar » (L’autre dimension). Une série où le génie du réalisateur trouve tout son essor, via des techniques qui gratifient ses connaissances d’ingénieur en matière d’image numérique et qui traduisent aussi, son amour pour le 7 ème art.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,