Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Fruit Logistica:Le Maroc renforce sa présence malgré la crise
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Politique, Santé, Sciences, Société, Sport » Fruit Logistica:Le Maroc renforce sa présence malgré la crise

Fruit Logistica:Le Maroc renforce sa présence malgré la crise

Par: le jeudi, février 5, 2009

Timidement, la 17e édition du salon international Fruit Logistica a ouvert ses portes mercredi au très réputé Messe Berlin d’une surface de 81.000 m2. La crise mondiale n’a pas manqué de marquer de son empreinte même les fruits et légumes.

Timidement, la 17e édition du salon international Fruit Logistica a ouvert ses portes mercredi au très réputé Messe Berlin d’une surface de 81.000 m2. La crise mondiale n’a pas manqué de marquer de son empreinte même les fruits et légumes.
Normalement, ces produits sont classés parmi ceux qui reçoivent en tout dernier lieu l’impact de la débâcle financière. Mais ce matin, le démarrage semble difficile, bien que l’on espère une montée d’adrénaline durant les deux jours qui restent. La participation marocaine a toutefois gagné en maturité grâce à une politique marketing agressive et intelligente. A l’entrée du Salon, c’est une gigantesque affiche reproduisant le label marocain tout en couleur qui accueille les visiteurs. La même démarche a été adoptée un peu partout dans les différents halls.

Ce package n’aura coûté que 22.000 euros alors que d’autres pays ont dû débourser cinq fois plus et avec moins d’impact. Il faut rappeler que le Maroc a été l’invité d’honneur et partenaire officiel à l’édition de l’année dernière (le Chili cette année) et il a voulu garder le même niveau de présence. Rencontre sur place, l’idée de Saad Benabdellah, directeur général de Maroc Export, nouvelle dénomination du Centre marocain de promotion des exportations (CMPE), est simple. « Nous avons une offre, il faut bien la connaitre et savoir commet et ou la vendre ».

Le Fruit Logistica est une plate-forme appropriée pour rencontrer les professionnels de plus de 70 pays. Avec ses 2000 exposants et plus de 50 000 visiteurs, il est le deuxième salon mondial du secteur agricole après le SIAL de Paris. Malgré la récession mondiale, le Maroc est représenté avec 26 exposants sur un immense stand de 864 m2, soit 100 m2 de plus que l’année dernière. Certes, le nombre de participants a baissé de dix, mais la présence a gagné en qualité et se positionne selon un nouveau concept basé sur le ciblage. Pour S. Benabdellah, la participation marocaine se base sur trois axes principaux. Primo, l’information, grâce à la mise en place et pour la première fois de bandes interactives qui donnent aux visiteurs toutes les informations nécessaires à une bonne connaissance du Maroc, son économie et ses produits ainsi qu’une présentation détaillée de la participation au salon.

Secundo, la communication qui a fait l’objet d’une toute particulière attention. Ainsi, on a fait appel à Mike Smerda, un chef allemand ayant participé à de nombreux shows TV et qui préparera en Live des plats marocains à base de fruits et légumes et qui seront ensuite offerts en dégustation aux visiteurs.
Des flyers « catch me if you can », reprise du titre d’un fameux film, ont été distribués pour servir à des tirages de sort et six paniers garnis à gagner par jour. Tertio, des Be to Be sont organisés avec les responsables des centres internationaux d’achat. Ce sont bien évidemment ces derniers qui interviennent directement dans les flux mondiaux des produits destinés à l’export.

A titre d’illustration, en novembre dernier, le CMPE a invité 350 industriels français dans les domaines de l’agroalimentaire et le textile pour des contacts directs. Selon S. Benabdellah, pour promouvoir ses produits, il n’y a pas de secrets, il faut être agressif. Ainsi, le Maroc sera encore une fois à l’honneur en avril prochain au salon Medfel de Perpignan, spécialisé dans les fruits et légumes. « La crise est certes là, mais on doit tout faire pour l’anticiper », indique le responsable qui est à la tête du CMPE depuis seulement 7 mois. Au Fruit Logistica, un effort supplémentaire a été fait pour encourager les exposants marocains en fixant le prix des stands à 1.800 DH pour tous au lieu de 2.500. Cet apport représente 10% du coût de participation.

Pour Saad Benchakroune, directeur général de l’Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations, le Maroc a bien su comprendre pour mieux répondre à l’évolution des goûts et besoins des marchés. De cette manière, l’on a basculé progressivement des groupes d’oranges à ceux des petits fruits d’agrumes comme les clémentines et assimilés qui sont plus adaptés au goût des clients européens et plus rentables.

Pour S. Benchakroune, les consommateurs européens cherchent plus les apports nutritifs et les caractéristiques écolo des produits que le goût. Il s’agit là d’une évolution qui marque les nouvelles habitudes en consommation qu’il faut toujours suivre et comprendre pour mieux y répondre.
Par Mostafa Bentak | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , , , , ,