Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Gouvernement : Mouvements sociaux ! Trop c’est trop !
Actualités du Maroc » Politique, Société » Gouvernement : Mouvements sociaux ! Trop c’est trop !

Gouvernement : Mouvements sociaux ! Trop c’est trop !

Par: le mercredi, avril 4, 2012

Il n’y a plus de personnels médicales pour dispenser soins aux patients, ni de professeurs pour enseigner les élèves, de même que le simple geste de légaliser un document relève du parcourt de combattant.
benkiraneAutoriser la retenue sur les salaires des grévistes, rendre un préavis obligatoire au préalable à tout mouvement social, assurer un service minimum dans les services publiques.

C’est par ses mesures entre autres, que le gouvernement de Abdelilah Benkirane entend serrer la vice aux centrales syndicales, se lançant ces derniers temps dans une vague interminable de mouvements de gréves, paralysant coups sur coup, hôpitaux, écoles ou services communaux.

S’ajoutant à une conjoncture économique déjà éprouvante, le cas du terminal Tanger med, en proie dernièrement à un mouvement gréviste de ses dockers, voyant s’effilocher une bonne portion de son activités de fret au profit de son concurrent embusqué, le port d’Algesiras en Espagne, a tiré la sonnette d’alarme pour le gouvernement entendant proposer un projet de loi faisant office de texte organique, régissant le droit à la gréve, n’étant énoncé dans la constitution qu’en tant que principe de droit.

Abdelilah Benkirane voudrait mettre à profit les mécontentements à répétitions de l’opinion publique à l’égard de ces gréves, pour forcer la main aux syndicats afin d’assurer à son projet de texte, un passage en douceur dans les Sinuosités parlementaires ; conforté dans sa démarche par l’aile syndicale de son parti le PJD, l’Union National du Travail au Maroc (UNTM ) dont le secrétaire général Mohamed Yatim s’est dit contre « l’enchaînement de mobilisations qui mine le sérieux des grèves ».

Le chef du gouvernement s’était fait libéral lors de sa réunion avec la CGEM à Skhirat disant sa conviction « que cette loi devrait bientôt voir le jour » promettant à cet effet qu’une commission interministérielle a été chargée de se pencher sur le dossier, pour donner fruit d’ici la fin de l’année.

Source: eMarrakech

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,