Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Grand collisionneur de hadrons :La "machine à Big Bang" est lancée
Actualités du Maroc » Sciences » Grand collisionneur de hadrons :La "machine à Big Bang" est lancée

Grand collisionneur de hadrons :La "machine à Big Bang" est lancée

Par: le mercredi, septembre 10, 2008

Le Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus grand accélérateur de particules du monde, a été mis en route mercredi près de Genève, avec pour mission de percer les secrets de la matière et de l’univers. Certains physiciens émettent la crainte qu’il provoque l’apparition de minuscules trous noirs, qui, en grandissant, absorberaient toute la matière qui les entoure et finiraient par engloutir notre planète.

Le Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus grand accélérateur de particules du monde, a été mis en route mercredi près de Genève, avec pour mission de percer les secrets de la matière et de l’univers. Certains physiciens émettent la crainte qu’il provoque l’apparition de minuscules trous noirs, qui, en grandissant, absorberaient toute la matière qui les entoure et finiraient par engloutir notre planète.

Selon un rapport publié vendredi, le Grand collisionneur des hadrons (LHC) ne représente pas une menace pour la survie de l’humanité. Le LHC est le plus grand accélérateur de particules au monde : sa mise en service a eu lieu aujourd’hui près de Genève. Un premier faisceau de protons a été injecté juste après 07h30 GMT dans le LHC, un anneau de 27 km de circonférence enfoui à 100 mètres sous terre de part et d’autre de la frontière franco-suisse.



Certains physiciens ont émis la crainte que les collisions de protons dans le LHC, qui vont recréer sur Terre les conditions de l’univers immédiatement après le Big Bang, provoquent l’apparition de minuscules trous noirs, qui, en grandissant, absorberaient toute la matière qui les entoure et finiraient par engloutir notre planète.

Des chercheurs européens réunis autour du théoricien allemand du chaos Otto Rössler avaient déposé une plainte sur ce qu’ils considèrent comme un risque de fin du monde devant la Cour européenne des droits de l’Homme, qui les a déboutés le 29 août. « Si des particules en collision au LHC avaient le pouvoir de détruire la Terre, nous n’aurions jamais eu la chance d’exister », selon le rapport des physiciens du CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire) présenté par l’Institute of Physics (IOP) britannique.

Le rapport a été réalisé par le Groupe d’évaluation sur la sécurité du LHC, un anneau d’une circonférence de 27 km refroidi à -271,3°C qui doit détecter la brique ultime de la structure fondamentale de la matière, une particule appelée boson de Higgs, dont l’existence est prédite par la théorie physique depuis plus de 40 ans sans avoir jamais pu être observée. Une première évaluation effectuée en 2003 par le même groupe concluait déjà à l’inocuité des expériences qui doivent être réalisées au LHC, au cours desquelles des températures 100.000 fois supérieures à celle du soleil seront ponctuellement générées.

Selon le Groupe d’évaluation, « chaque collision d’une paire de protons dans le LHC dégagera une énergie comparable à celle de deux moustiques qui se télescopent, si bien que chaque trou noir ainsi produit serait bien plus petit que ceux connus des astrophysiciens » et ne pourraient pas se mettre à croître dangereusement.

Hélène Favier | Europe1

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , ,