Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Guercif: Cinquième Festival National de l’Environnement et de la Culture Amazighe
Actualités du Maroc » Culture » Guercif: Cinquième Festival National de l’Environnement et de la Culture Amazighe

Guercif: Cinquième Festival National de l’Environnement et de la Culture Amazighe

Par: le lundi, septembre 19, 2011

Guercif – Le cinquième festival National de l’Environnement et de la Culture Amazighe se tient du 16 au 18 septembre à Guercif, sous le thème: »Dix ans d’Amazighe, entre responsabilité nationale et constitutionnalisation ».

Organisé par l’Association Adrar pour le Développement Social avec d’autres partenaires, ce festival intervient au lendemain de l’adoption de la nouvelle réforme de la Constitution qui instaure, notamment, l’Amazighe comme langue officielle du pays à côté de la langue arabe et qui dévolue à l’Etat la mission de sa protection et de son développement, a rappelé M. Mohammed Kouissi, directeur du festival et secrétaire général de ladite association.

musique amazighLe festival qui bénéficie du soutien de l’Institut Royal de la Culture Amazighe, l’Agence pour le Développement et la Promotion des Provinces du Nord (APDN) et la province et la commune urbaine de Guercif, se veut aussi un espace de débat sur la protection de l’environnement et la sensibilisation de la population riveraine des forêts à l’impérative nécessité de la protection du patrimoine sylvestre, notamment du cèdre, a-t-il indiqué en ouverture samedi de la rencontre en présence de M.Atmane Souali , gouverneur de la province et d’autres personnalités.

La présidente de l’association, Asmae Belkacemi a affirmé que la constitutionnalisation de la langue Amazighe est « une décision courageuse et perspicace qui constitue un modèle pour les pays de la région dite de Tamezgha (Afrique du Nord », ajoutant que la décision de reconnaitre l’Amazighe comme langue officielle à côté de la langue arabe a été accueillie avec une large satisfaction par les militants du mouvement Amazighe.

Les représentants de la commune urbaine de Guercif et de la maison d’édition « Maraya » se sont engagées à ne ménager aucune effort pour apporter un soutien conséquent à l’association « Adrar pour le développement social » connue pour son rôle dans la dynamisation de la vie culturelle et environnementale de la province.

Le festival, soutenu également par la maison d’édition « Maraya » a été marqué, en ouverture, par une cérémonie en hommage à l’acteur associatif, Ali Allat, 75 ans, président de l’Association As-Sirk pour le Développement Rural et au poète et ténor amazighe, Miloud Ouhammi, originaire de Tamahdite, et maestro d’une troupe d’Ahidous.

Le programme de la manifestation a comporté des conférences axées sur « L’amazighe dans la Constitution et le pari des textes organiques », « Les conventions internationales et la protection des droits culturels », « l’évaluation du lancement depuis un an et demi de la chaîne de TV Amazighe », « Les dépotoirs anarchiques des déchets ménagers et leur impact sur la nappe phréatique », « Les conséquences de la détérioration du couvert végétal au Moyen Atlas » , « La poésie amazighe et l’environnement » et « L’art Tamawayte, patrimoine immatériel ».

Des expositions d’artisanat, de produits forestiers, du livre Amazighe, et des soirées culturelles, poétiques et musicales et une projection cinématographique ont émaillé ce cinquième festival national , organisé après le succès des quatre précédentes éditions.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,