Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
H1N1: seules les personnes vaccinées pourraient se rendre au Hajj
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » H1N1: seules les personnes vaccinées pourraient se rendre au Hajj

H1N1: seules les personnes vaccinées pourraient se rendre au Hajj

Par: le jeudi, octobre 1, 2009

H1N1: seules les personnes vaccinées pourraient se rendre au HajjLes pays arabes multiplient les mesures préventives contre la grippe H1N1 à l’approche du hajj, craignant que ce grand pèlerinage annuel ne provoque une poussée de la pandémie bien que l’Arabie saoudite se montre rassurante.

L’omra, petit pèlerinage qui peut s’effectuer à tout moment, et le hajj, qui doit se tenir cette année fin novembre, sont une période propice à la propagation du virus, en raison du rassemblement de centaines de milliers de personnes venant du monde entier dans la ville sainte de La Mecque, en Arabie.

Les ministres arabes de la Santé, réunis en juillet au Caire, avaient recommandé d’interdire aux fidèles de plus de 65 ans et de moins de 12 ans, aux femmes enceintes et aux personnes atteintes de maladies chroniques comme le diabète d’effectuer le pèlerinage, un avis suivi par la majorité des pays concernés.

L’Arabie saoudite s’est récemment montrée rassurante, affirmant que seuls 26 cas de grippe H1N1 avaient été recensés et qu’aucun n’avait été mortel parmi les millions de fidèles ayant accompli l’omra durant le mois de jeûne du ramadan, qui s’est achevé le 20 septembre dans la plupart des pays musulmans.

Vingt-neuf personnes ont succombé au virus en Arabie saoudite ces derniers mois.
Les Saoudiens demandent aux pèlerins de se faire vacciner contre la grippe ordinaire et la grippe H1N1 si le vaccin est disponible avant le hajj.
Et la vigilance reste de mise dans le reste de la région. L’Egypte, le plus peuplé des pays arabes avec 80 millions d’habitants et grande pourvoyeuse de pèlerins, a renforcé les mesures de prévention à l’aéroport international du Caire à l’occasion du retour des fidèles ayant effectué l’omra.
« Une décision pourrait être prise à tout moment pour interdire le hajj cette année », a récemment déclaré le ministre égyptien de la Santé, Hatem Al-Gabali.
Selon un responsable égyptien, le nombre de pèlerins égyptiens va baisser de 30 à 40% en raison des restrictions de voyage imposées pour prévenir la propagation du virus. Les autorités égyptiennes ont également reporté d’une semaine, au 3 octobre, la rentrée scolaire et fermé jusqu’à cette date les écoles et universités étrangères qui avaient déjà ouvert pour tenter de limiter les risques de contamination. Plus de 900 cas ont été enregistrés en Egypte, dont deux mortels.
La Tunisie, qui avait déjà suspendu l’omra, a invité ses ressortissants à reporter le hajj à l’an prochain.
Au Maroc, il n’est pour l’instant pas question d’annuler le grand pèlerinage, mais le ministère de la Santé a annoncé que seules les personnes vaccinées pourraient s’y rendre. Dans les monarchies du Golfe et au Yémen, les autorités sanitaires rappellent à l’intention des candidats au pèlerinage la nécessité de se faire vacciner contre le virus H1N1 dès que le vaccin sera disponible. L’Irak, lui, avait annoncé en août qu’il interdisait à ses ressortissants d’effectuer l’omra à compter du ramadan et jusqu’à nouvel ordre.
Son voisin iranien, pays non arabe qui fournit un grand nombre de pèlerins chaque année, avait également interdit aux fidèles de se rendre en pèlerinage à la Mecque pendant le ramadan.
De manière plus anecdotique, la Jordanie avait appelé ses ressortissants à éviter les embrassades lors de la fête de l’Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan, pour combattre la propagation de la grippe H1N1.
La grippe H1N1 a tué au moins 3.917 personnes dans 191 pays et territoires depuis l’apparition du nouveau virus en mars-avril dernier, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Source : AFP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,