Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Hollande évite l’affaire Cahuzac devant la communauté française du Maroc
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Hollande évite l’affaire Cahuzac devant la communauté française du Maroc

Hollande évite l’affaire Cahuzac devant la communauté française du Maroc

Par: le jeudi, avril 4, 2013

CASABLANCA – Le président François Hollande a plaidé mercredi pour le renforcement des liens entre la France et le Maroc devant la communauté française de Casablanca, la capitale économique du royaume, sans dire un mot de l’affaire Cahuzac, à l’origine d’une tempête politique à Paris.maroc-france

« Ma visite de deux jours a deux objectifs: conforter l’amitié entre la France et le Maroc » et « confirmer le lien » qui unit les deux pays, a déclaré M. Hollande, rappelant que le roi Mohammed VI avait été le premier chef d’Etat reçu officiellement à l’Elysée après son élection en mai 2012.

Le président français a salué « la transition démocratique engagée au Maroc qui s’accélère avec l’adoption de la nouvelle Constitution », même s' »il y a encore, comme pour toute démocratie, des imperfections, des progrès, des améliorations », a-t-il dit.

« Nous sommes un grand pays, un pays qui compte, nous avons nos problèmes, nous avons parfois nos oppositions, nos séparations, nos difficultés et nous faisons en sorte de les réduire, aussi bien les clivages inutiles que les difficultés qui ne sont jamais insurmontables », a-t-il encore déclaré, sans faire allusion à la mise en examen mardi de son ex-ministre du Budget Jérô me Cahuzac pour blanchiment de fraude fiscale.

Soulignant que pratiquement toutes les entreprises du CAC 4O –36 sur 40– et 800 filiales d’entreprises françaises étaient présentes au Maroc, M. Hollande a relevé que la France « participait aux grands projets du Maroc pour le TGV, le tramway, les villes nouvelles ».

M. Hollande, qui a participé à la signature d’une trentaine de contrats entre les deux pays dans l’après-midi, a appelé les entrepreneurs français à faire en sorte que la France redevienne « le premier fournisseur du Maroc », position perdue au profit de l’Espagne en 2012.

Il a aussi plaidé pour la mise en oeuvre du « nouveau concept de colocalisation industrielle », permettant « un courant d’échanges favorable à l’emploi en France« .

source: Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,