Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Idmaj Sakan : Six grandes opérations de résorption de bidonvilles seront lancées cette année
Actualités du Maroc » Société » Idmaj Sakan : Six grandes opérations de résorption de bidonvilles seront lancées cette année

Idmaj Sakan : Six grandes opérations de résorption de bidonvilles seront lancées cette année

Par: le jeudi, janvier 22, 2009

298 MDH mobilisés pour 2009

La société « Idmaje Sakane », chargée de veiller à la réalisation du programme de lutte contre les bidonvilles au niveau de la région du Grand Casablanca, a présenté, le 19 janvier au siège de la wilaya, son plan d’action 2009.

Ce plan se veut ambitieux tant par le nombre d’opérations programmées que par les mesures et actions envisagées. Durant son conseil d’administration, Idmaj Sakan a annoncé qu’un investissement de 298 MDH sera mobilisé au cours de cette année pour l’ensemble du dispositif de lutte contre l’habitat insalubre. Ainsi, six grandes opérations de résorption de bidonvilles seront lancées. Elles concerneront la mise en chantier de projets au profit de 7241 ménages, l’achèvement d’opérations déjà entamées en faveur de 7891 familles, la démolition de 8176 baraques ainsi que la réalisation d’équipements publics et l’acquisition des terrains supports des projets de résorption. En outre, le plan d’action prévoit également la signature de plusieurs conventions de partenariat afin de résorber les bidonvilles dans les préfectures d’arrondissements de Moulay Rachid, Al Fida Mers Sultan, Ben M’sick et la province de Nouaceur. Selon un communiqué d’Idmaj Sakan, « ces opérations se feront en partenariat avec les promoteurs privés et publics ainsi que les élus en coordination avec les gouverneurs et le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace afin d’assurer les meilleures conditions pour les populations transférées ».

Il est à rappeler que trois procédés sont préconisés par ladite société pour mener à bien ce programme. La première méthode est la restructuration, c’est-à-dire la mise en place du réseau d’assainissement, de l’eau potable et de l’électricité sur le site. La deuxième, le recasement (octroi de lots de terrain), et la dernière, le relogement. En parallèle, l’entreprise a mis en place une cellule d’accompagnement chargée de répondre aux besoins de la population concernée en matière de construction, de montage et de financement en microcrédit, d’assistance dans l’auto-construction et de mise à disposition des plans. Les opérations prioritaires portent aussi bien sur le raccordement à l’eau, à l’électricité, ainsi que sur la voirie ou l’amélioration du “bâti”. Lors de son conseil d’administration, Idmaj Sakan a également fait le bilan sur les différentes réalisations effectuées durant l’année 2008. Il a ainsi rappelé le lancement de six opérations de recasement à Madinat Errahma à Dar Bouâzza, Sidi Moumen Lakdim, Brahma 1 à Chellalat, Sidi Bernoussi, Nouaceur et Mohammedia.

Ces chantiers bénéficient à 5607 ménages casablancais. L’année 2008 a également enregistré la démolition de 3406 baraques ainsi que le démarrage du transfert du bidonville de Bachkou vers Madinat Errahma. Idmaj Sakan a procédé également, durant l’année dernière, à l’achèvement d’autres opérations de recasement en faveur de 3.890 personnes. Outre ces projets précités, la société a également lancé l’opération Errahma 1 tranche 2 sur une superficie de 65 ha en faveur de 2200 ménages. Selon Idmaj Sakan, l’ensemble de ces opérations s’accomplit avec un accompagnement social, technique et financier notamment à travers les crédits Fogarim octroyés par la Banque Populaire pour près de 1100 ménages. Dans ce cadre, l’entreprise a signé, en 2008, plusieurs conventions avec les promoteurs privés et les propriétaires terriens.

Stratégie de recasement

Dans un objectif national sous les instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Idmaj Sakan s’attèle depuis 2006 avec les autres partenaires à résoudre les problèmes des bidonvilles de la région du Grand Casablanca « en respectant le bien-être des populations relogées ». Sur les 98.000 ménages habitant dans des bidonvilles, plus de 23.000 ont été résorbés par Idmaj Sakan, Al Omrane et les promoteurs privés. Les opérations relatives à 24.000 ménages sont en cours de réalisation. Rappelons que les difficultés de lutter contre les bidonvilles sont liées à la rareté et la cherté du foncier, à la taille et la nature complexe des bidonvilles, aux contraintes urbanistiques, à l’absence des synergies entre les intervenants… Créée en 2005, Idmaj Sakane est chargée de veiller à la réalisation du programme de lutte contre les bidonvilles au niveau de la région du Grand Casablanca. Elle intervient directement en amont du processus par des enquêtes sociales qui définissent de manière précise le mode d’intervention à adopter. En seconde phase, la société délègue totalement ou en partie la réalisation des travaux aux opérateurs publics ou privés.

Par Nadia Ouiddar | LE MATIN

www.lematin.ma

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,