Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Institution du Médiateur: Près de 10.000 plaintes reçues en un an
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Institution du Médiateur: Près de 10.000 plaintes reçues en un an

Institution du Médiateur: Près de 10.000 plaintes reçues en un an

Par: le vendredi, novembre 13, 2015

marteau
Reçu l’institution du médiateur dans le Royaume de 2014 total 9837 plainte, qui relèvent de la compétence de l’institution, 2078, soit une augmentation de 8,3 % par rapport à l’année 2013.
Ceci est démontré par la Fondation dans un rapport jeudi de l’année 2014, qui stipule que les ministères concernés par ces plaintes est définie vers 1581 plainte officielle et remplissage de l’arrière-plan légalement requis. 381 a été demandé contre les plaignants de fournir des informations ou pièces justificatives, fut envoyé une plainte à 79 personnalisation simple aux autorités compétentes, tandis que 37 a déposé une plainte sans prendre de mesures supplémentaires, le Comité note le rapport de la carte de la radiodiffusion. Répartition par nature des plaintes confirmée par l’augmentation dans l’administration, jusqu’à 1 319 plaintes, suivies de plaintes au sujet de terre émet à hauteur de 331 plaintes et ceux pour la non-application des dispositions finales ou 201 plaintes, celles des 136 plaintes objet financier mettant en cause le reste des questions diverses. En ce qui concerne les questions administratives et enregistré  » aucune importante changer, pour la plupart tournent autour de pratique administrative et la situation financière de modifications, de possessivité, agression et manque d’exécution des peines et des ministères civils, demandes de pension militaire et le règlement des arriérés des marchés publics de travaux et de fournitures, de refus de délivrance de documents administratifs, la demande de transfert d’une partie des projets sociaux et la mise en place de plans de gestion et de bourses.  » De nombreux ministères ont participé à ces plaintes, dirigés par le ministère de l’intérieur, suivie de l’économie et finances, l’éducation et la formation professionnelle et ministère de l’agriculture et des pêches. Répartition géographique des plaintes indique que « toutes les régions et s’intéressant aux plaintes du Grand Casablanca, suivie de Laayoune-Boujdour-Sakia El Hamra et respectivement par ceux de Tanger-Tétouan, Rabat-Salé-Zemmour-zaer, Meknès-tafilalet.  »

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article