Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Jeux olympiques d’hivers à Sotchi : La Russie sous les feus des critiques
Actualités du Maroc » Sport » Jeux olympiques d’hivers à Sotchi : La Russie sous les feus des critiques

Jeux olympiques d’hivers à Sotchi : La Russie sous les feus des critiques

Par: le samedi, février 8, 2014

Aujourd’hui s’ouvre à Sotchi dans le Caucase russe, les jeux olympiques d’hivers, dont le coup d’envoi, sera donné en grande pompe par le président russe Vladmir Poutine, en présence d’une pléiade de chefs d’Etats et de gouvernement, parmi lesquels Abdelilah Benkirane.

6304891-9508040

Les jeux, enjeux pour la Russie, sont un rendez-vous d’une importance décisive pour sa confirmation en tant que puissance mondiale, leur déroulement et leur fastidieuse préparation qui a duré plusieurs années, font pleuvoir les questions, les critiques ou les complots.

Ainsi, le journal français, Le Berry Républicain, a qualifié ces jeux de Sotchi de ‘one man show de Poutine’, d’occasion, « pour un régime en quête de respectabilité, de s’offrir une propagande à grand éventail ».

Le journal néerlandophone belge De Morgen, lui est allé estimer que Les Jeux d’hiver de Sotchi sont désormais étroitement associés à la question des droits de l’homme: ‘‘les organisations de défense des droits de l’homme ont mené l’une des campagnes les plus réussies de ces dernières années, de la liberté pour les Pussy Riot aux mesures draconiennes contre la presse russe, en passant par les lois contre les homosexuels et l’incroyable violence homophobe. De très nombreuses personnes dans le monde ont été sensibilisées et défendent ce message d’égalité’’ a jugé la publication belge.

Cette thématique des droits de l’homme en Russie, exploitée à fonds par les ONG internationales et instrumentalisée par les adversaires politiques de la Russie, revient en force, via des actions coups de poings symboliques, vu qu’un boycotte des sponsors privés de ces jeux est objet de militantisme de l’ONG américaine HRW.

A ce propos, le journal suédois Aftonbladet, écrit : ‘‘Critiquer le CIO ne sert pas à grand-chose. Il ne dispose d’aucune structure démocratique. Il est regrettable qu’il faille visiblement passer par les sponsors pour promouvoir les droits de l’homme. C’est pourquoi il convient de montrer que nous sommes nombreux à refuser d’acheter les produits de marques qui cautionnent indirectement des régimes violents’’.

Pour sa part, le quotidien slovène Delo, a mis sous spot, le ‘‘dispendieux’’ cout de ces jeux, qui avoisine les 35 milliards de dollars : ‘’ Sous l’égide du CIO, le grand capital, qu’il soit privé ou public, s’appropriera des villes et des régions entières. Les commentaires sur les investissements astronomiques des citoyens occidentaux, Américains en tête, vont bon train à Sotchi. Pourtant, un coup d’œil sur les noms des immenses hôtels alentour en dit long : Mariott, Radisson, Park Inn… »

En fin, le quotidien tchèque Hospodářské noviny, lui, est revenu sur l’inconvénient sécuritaire que représente les jeux d’hivers à Sotchi : « L’on se demande ce qui a bien pu passer par la tête des membres de ce dernier, quand ils ont confié l’organisation des Jeux à Sotchi plutôt qu’à la ville autrichienne de Salzbourg. Non seulement les Jeux d’hiver se dérouleront dans un climat subtropical, mais ils seront directement exposés au conflit latent entre la Russie et les islamistes radicaux du Caucase. Les attaques terroristes du mois de décembre à Volgograd et les menaces actuelles contre certaines des équipes participantes donnent raison aux critiques’’.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,