Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Joëlle Milquet : Le Maroc a beaucoup à nous apprendre
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Joëlle Milquet : Le Maroc a beaucoup à nous apprendre

Joëlle Milquet : Le Maroc a beaucoup à nous apprendre

Par: le vendredi, février 28, 2014

Joëlle Milquet est la ministre belge de l’intérieur. Engagée au sein de son gouvernement, dans un long programme de déradicalisation des jeunes musulmans belges, afin de les prémunir des dérives extrémistes violentes, la ministre a cité le Maroc comme source d’inspiration.

6369746-9607335
La Belgique est sur le pied de guerre pour lutter contre les départs des jeunes belges, pour aller combattre en Syrie.

Ce phénomène allant s’aggravant en Belgique, met en alerte les services de sécurité du pays, qui doivent constater que, important et inquiétant, est le nombre des jeunes musulmans belges qui, se radicalisant choisissent de partir en Jihad en Syrie.

Selon le site de la télévision belge francophone RTBF, Joëlle Milquet, sollicitée pour s’exprimer sur ce phénomène gravissime, a indiqué que la Belgique étudiait des modèles de lutte contre les réseaux de recrutement de jeunes combattants pour la Syrie, et s’inspirait pour cela, du mode de fonctionnement du Maroc à ce sujet : ‘‘Le Maroc aurait beaucoup de choses à nous apprendre’’ a déclaré la ministre Milquet.

Par ailleurs, selon le site belge dhnet.be, Joëlle Milquet a plaidé pour une coopération multipartite, qui mettrait en musique, les services d’intelligences et de lutte anti-terroristes, du Maroc, de Turquie, de Jordanie et tous ceux des pays de l’UE, pour ainsi, clame la ministre belge, dresser un front de lutte commun, contre Al Qaida et ses réseaux de recrutement et d’acheminement des combattants jeunes embrigadés et extrémisés vers la Syrie : ‘‘Une stratégie commune devrait être précisée par les ministres de l’Intérieur européens et ceux du Maroc, de Turquie et de Jordanie en avril’’ annonce la ministre belge de l’intérieur.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,