Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
La Bourse de Casablanca, la première place boursière du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » La Bourse de Casablanca, la première place boursière du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest

La Bourse de Casablanca, la première place boursière du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest

Par: le mercredi, juin 18, 2014

RabatLa Bourse de Casablanca est la première place boursière du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest et se place au deuxième rang en Afrique derrière Johannesbourg mais devant Le Caire. Créée le 7 novembre 1929 sous le nom d’Office de Cotation des Valeurs Mobilières, la Bourse de Casablanca n’a cessé de se réformer pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

6734157-10292959
Créée en 1929, ce n’est qu’en 1948 qu’elle obtient la personnalité morale, avant de devenir établissement public en 1967. 1993 est l’année de nombreuses réformes visant à préparer la place boursière à la mondialisation financière. Comme beaucoup de bourses dans le monde, la Bourse de Casablanca est une société anonyme chargée d’organiser et de gérer les marchés boursiers. Sous la tutelle du Ministère de l’Economie et des Finances, elle se charge entre autres des introductions ou encore de la diffusion des cours des sociétés cotées.

La Bourse de Casablanca dispose de nombreux outils similaires aux bourses occidentales. Ainsi depuis mars 1997, la bourse s’est dotée d’un système de cotations électroniques pour 4 valeurs avant d’élargir le système aux autres valeurs en juin 1998. Un organisme est spécifiquement dédié à la protection de l’épargnant au même titre que la SEC aux Etats-Unis et l’AMF en France, à savoir le CDVM ou Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières. Cette institution est indispensable pour rassurer les investisseurs.

Les marchés boursiers marocains sont répartis en trois grandes familles. D’une part, les marchés Actions. Au nombre de 3 (marché principal, marché développement, marché croissance), les sociétés s’y répartissent en fonction de montant de l’émission, des capitaux propres ou encore du chiffre d’affaires. D’autre part, un marché obligataire et un marché des fonds. Les ordres sont exécutés en fonction du prix, puis de la date.

Elle dispose de deux indices majeurs et de nombreux indices sectoriels. Le MASI ou Moroccan All Shares Index, et le MADEX, Moroccan Most Active Shares Index. Ces deux indices ont été créés en 2002 et ont intégré rapidement la capitalisation flottante (au même titre que le CAC 40) dès 2004. Ainsi, les investisseurs peuvent suivre facilement l’évolution de la place sans scruter au jour le jour le cours de chaque action la composant.

Le marché boursier casablancais a réussi, durant l’année 2013, à maitriser son évolution en dépit d’une conjoncture internationale défavorable et d’un contexte local marqué par le reclassement du Maroc dans nombre d’indices de renommée mondiale.

Comparé à son niveau à fin 2012, le Moroccan All Shares Index (MASI), indice global composé de toutes les valeurs de type action, a cantonné ses pertes à environ -1 pc (9.300 points), grâce à une certaine euphorie qu’ont connue les plus grandes capitalisations boursières vers les derniers mois de l’année, alors que cet indice évoluait carrément dans les -7 pc vers la fin du premier semestre 2013.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,