Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
La famille de la Marocaine décédée de grippe A regrette un manque d’informations
Actualités du Maroc » Santé, Société » La famille de la Marocaine décédée de grippe A regrette un manque d’informations

La famille de la Marocaine décédée de grippe A regrette un manque d’informations

Par: le dimanche, août 23, 2009

grippe A (H1N1)La famille de la jeune femme marocaine décédée, samedi, dans un hôpital de Séville dans le sud de l’Espagne, de grippe A (H1N1), a affirmé n’avoir pas été informée de la gravité de l’état de la victime.

Dans des déclarations à la presse, le mari et le frère de la Marocaine Najat Edahri ont indiqué n’avoir pas été informés de la gravité de l’état de la victime admise le 16 août courant dans l’hôpital de Valme de Seville, jusqu’à son décès ce samedi vers 10h20 (HL).

Une jeune femme Marocaine est décédée de grippe A (H1N1) dans un hôpital de Séville (Sud de l’Espagne), trois jours après avoir donné naissance par césarienne, selon l’administration Andalouse chargée de la Santé.

Il s’agit de la deuxième ressortissante Marocaine à décéder de grippe A en Espagne.

Peu auparavant, le ministère espagnol de la Santé a lui aussi annoncé le décès dans un hôpital de Séville d’une femme enceinte de grippe A (H1N1), sans préciser la nationalité.

Contacté par la MAP, le mari de la défunte, Abdesslam Kfaiti, a indiqué que les médecins ont tardé à effectuer la césarienne qui était programmée pour le 18 août, car l’état de santé de Najat était en constante amélioration.

Samedi matin, la direction de l’hôpital le contacte pour lui annoncer que l’état de santé de sa femme avait empiré. Deux heures après, on lui annonce le décès de la mère de ses enfants.

« Ils ne nous ont pas bien informé. Ils se sont simplement contentés de nous dire que son état avait empiré, alors qu’on ignorait même qu’elle était gravement malade », a-t-il affirmé.

Pourtant, quelques jours avant l’admission de la jeune femme, ses deux enfants, de 13 et 16 ans, avaient été eux aussi traités pour grippe A, avant d’être autorisés à quitter l’hôpital.

Le mari de la Marocaine s’est demandé pourquoi l’hôpital a signé l’autorisation de sortie de ses enfants alors que tout le monde connaît la gravité de la propagation du virus.

Selon Abdesslam, l’administration de l’hôpital lui a affirmé que la cause du décès n’est pas due à des complications liées à la grippe A mais à un virus qui aurait attaqué le cœur de son épouse.
Pour sa part, la conseillère de la Santé d’Andalousie, Maria Jesus Montero, a indiqué à la presse, qu’elle « comprenait la douleur et la rage de cette famille qui a perdu une jeune femme qui venait de donner naissance », ajoutant que « toutes les informations sur l’état de santé de la jeune femme ont été communiquées à sa famille qui a donné son consentement pour la césarienne et pour le traitement ».
Quant au bébé de Najat, une petite fille de 4,2 kg qui portera le prénom de sa maman pour perpétuer son souvenir, il est en bon état de santé et ne souffre pas de grippe A comme l’ont prouvé les analyses du laboratoire.

Avec le décès de Najat, le nombre de femmes enceintes victimes du virus mortel monte à trois en Espagne après le décès à Castellon (Est) annoncé le 14 août dernier d’une femme enceinte, âgée de 31 ans et celui en juin dernier d’une autre Marocaine, Dalila Mimouni, âgée de 20 ans, la première victime de la grippe A (H1N1) en Espagne.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,