Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
L’artiste croate Jagoda Buic montre son émerveillement dans ses photos d’art de la médina de Rabat
Actualités du Maroc » Culture » L’artiste croate Jagoda Buic montre son émerveillement dans ses photos d’art de la médina de Rabat

L’artiste croate Jagoda Buic montre son émerveillement dans ses photos d’art de la médina de Rabat

Par: le jeudi, septembre 17, 2009

Jagoda BuicJagoda Buic, une des plus célèbres artistes en Croatie qui a assis sa légende dans la tapisserie, a exposé mercredi à Rabat, plus d’une vingtaine de photos d’art consacrées spécialement à la médina de la capitale.

Dans cette exposition montée à l’ambassade de Croatie, Jagoda traduit son émerveillement devant une civilisation millénaire telle que la reflète les ruelles, les maisons et les pots de plantes dans ce vieux quartier de Rabat.

Jouant sur deux tons de sa prédilection, le blanc et le bleu, deux couleurs dominantes dans l’architecture traditionnelle marocaine, l’artiste montre des photos toutes simples de prime abord mais que le visiteur estimerait chargées de symboles une fois qu’il s’y arrête un instant.
« L’art de Jagoda Buic fait toujours l’effet de ce que les américains considèrent comme statement », souligne l’ambassadeur de la République de Croatie au Maroc, M. Darko Bekic, dans une brochure remise à la presse.

Ruelles sinueuses par moments et spacieuses par d’autres, ou simplement des surfaces presque moitié en blanc et l’autre en bleu, murs peints à la chaux en montant à la verticale ou à l’horizontale et façades sobres d’anciennes belles demeures, sont représentés dans ses photos, comme si l’artiste s’accordait un prolongement à sa vocation première: la tapisserie.

« Jagoda Buic a investi son talent extraordinaire tout au long de sa carrière riche en expositions à l’intérieur de son pays et à l’étranger, dans la tapisserie d’abord, pour l’abandonner ensuite et s’adonner au papier », a indiqué l’ambassadeur de Croatie dans une déclaration à la MAP.
Sur d’autres photos, Jagoda s’autorise à montrer encore des instants de la vie quotidienne des gens qui peuvent paraître anodins d’emblée mais devenant sujets d’interrogation et de fascination par la suite, comme cette porte peinte en bleu d’un garage sur laquelle repose un vélo et juste à côte se trouve curieusement un grand panier à pain en osier mais renversé.
L’artiste sur une autre photo, mais là saugrenue, présente un magnifique ancien lave main marocain en cuivre rouge qui jouxte un vulgaire objet, un seau d’eau en matière plastique: deux objets qui ne datent pas de la même époque mais coexistent quant même.
Née à Split, Jagoda Buic a étudié à Zagreb à l’Académie des Arts appliqués et de design et à l’Université de l’histoire de l’Art. Elle est également diplômée avec honneur de l’Académie de Vienne.
Ayant en outre étudié l’art de la scénographie à « Cinecitta » à Rome et l’histoire de Costume au Centre de l’Art et du Costume à Venise, Jogoda a réalisé plus de 120 projets de costumes et de décors de scène pour les pièces de théâtre, opéra, ballets et films dans plusieurs pays.
Parmi ses chefs d’œuvre, figurent les pièces de théâtre de « Hamlet », « Le Roi Lear », « Le Marchand de Venise », « Othello » et « Comme il vous plaira » de W. Shakespeare, outre les grands opéras de Verdi, Puccini, Wagner, Rossini et autres.
Plusieurs prix ont été décernés à l’artiste croate notamment le prix d’Honneur pour meilleur œuvre à l’Académie de design (Vienne, 1954), le premier prix pour la compétition internationale de costume (Rome, 1956), la médaille de la Ville d’Angers (Belgique) en 1991 pour installation artistique dans les places historiques et la médaille de l’UNESCO en 1994.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,